Fandom

Wiki Guy de Rambaud

Théodoric I Balthes (ca 400-451)

331pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Theodoric.JPG

Théodoric Balthes.

Théodoric Ier Balthes, roi des Wisigoths (418-451), est né vers 400, sur une île connue sous le nom Peuké, dans le delta du Danube, au castrum de Platei Pegiae. Il meurt à la bataille des Champs Catalauniques, le 24 juin 451. Est-il enterré sur le site même du champ de bataille ou à Poix, dans la Marne, dans un tumulus dit Tombe de Théodoric ?


Théodoric est un Balthes. Selon Hermann Grote, il est le fils du roi Wallia[1]. Gibbon, dans Le déclin et la chute de l'Empire romain, le voit fils illégitime d'Alaric. Wolfram dit qu'on ne sait rien à propos de la vie antérieure de Théodoric. Théodoric est élu pour succéder en 418 au roi Wallia. Iordanes cite Theoderidum, comme successeur de Vallia rex Gothorum, mais ne précise pas leur lien de parenté[2].




La Gaule Modifier

.

Awi20.png

La péninsule Ibérique en 418. Les Wisigoths ont, quand Théodoric devient roi, l'Aquitaine seconde comme peuple fédéré, mais officiellement le nord de l'Espagne reste sous autorité romaine directe.

Awi 44.jpg

Toulouse capitale du royaume Wisigoth au VModèle:Exp siècle.

Théodoric fait de la Gaule le nouvel objectif des Wisigoths à partir de Toulouse. En 422, la campagne malheureuse du maître de la milice Castinus, pour soutenir les Suèves contre les Vandales en Bétique, avec un corps de fédérés wisigoths est un échec. Castinus réussit à bloquer les Vandales, qui sont près à capituler, quand la défection des auxiliaires wisigoths le force à se replier à Tarragone[3].

Les Wisigoths sont devenus plus agressifs dans leurs raids contre les villes romaines en Gaule. Ils assiègent Arles en 425. Le général romain Aetius oblige les Wisigoths à la retraite devant la cité. En 430 Arles est à nouveau assiégée sans succès par les Wisigoths. Les Wisigoths de Théodoric assiègent Narbonne (fin 436). Litorius seconde le magister militum Aetius dans sa lutte contre les Wisigoths en Gaule. En 437, Aetius l'envoie pour débloquer Narbo Martius (= Narbonne), que convoite Théodoric, pour obtenir l'accès à la mer Méditerranée et contrôler les routes des Pyrénées. Litorius, avec l’aide des Huns, libère la ville au début de l’année. Il parvient à repousser les Wisigoths jusqu'à Toulouse en 439. Le roi Théodoric, terrifié par les auxiliaires huns de Litorius demande à l'évêque de Toulouse de négocier la paix.

Mais les Romains l'attaquent à Tolosa en 439 avec leurs alliés, les Huns. Ils sont battus par les Wisigoths et Litorius meurt en prison du fait des blessures qu'il a reçues dans cette bataille[4]. Théodoric et sauve ainsi son trône.

Les Wisigoths se battent pour les Romains contre les Suèves en Espagne en 446, mais Théodoric fait une alliance avec eux en 449, confirmé par le mariage de la fille de Théodoric au roi Suèves[5].

En amont de Dax, le château de Palestrion dans les Landes est fortifié par Théodoric. Son gouverneur y tient une cour animée où un prédicateur catholique nicéen du nom de Sever, prêche ouvertement les soldats Wisigoths ariens[6].





Les Huns Modifier

.

Awi46.jpg

Aetius et deux de ses guerriers (un Hun sur la gauche, un Germain sur la droite).

Awi43.jpg

Mort de Théodoric à la bataille des Champs Catalauniques.

Attila essaie de gagner Théodoric à ses plans de conquête, mais échoue. Le danger que représente pour tous l'arrivée des Huns, conduit Théodoric aux cotés d'autres chefs dits barbares à s'allier aux troupes d'Aetius, dernier grand chef de guerre romain. Le Roi des Wisigoths marche avec ses deux fils aînés, en Champagne, au tout début de l'été 451 contre Attila le Hun[7].

Théodoric meurt à la bataille des Champs Catalauniques, en combattant Attila aux côtés d'Aetius. Romains et Wisigoths battent les troupes d'Attila qui se replie. Le Roi des Wisigoths est tué au sol après une chute de cheval par l’Ostrogoth Andages, fils d’Andela, de la dynastie des Amales[8].

Cette mort de Théodoric au combat, ce qui n'et pas sans répercussion pour la gloire et le prestige de son peuple, vainqueur de la plus terrible invasion qui ait menacé l'Occident [9]. Iordanes enregistre qu'il est tué dans campis statim Catalaunicisis. Grégoire de Tours rapporte que Théodoric, roi des Goths, est tué dans la bataille contre Attila à l'appui de ses alliés les Francs.


La Chronica Regum Visigotthorum rapporte que Theuderedus règna pendant 33 ans. Cela correspond en partie aux cinquante ans de paix relative entre Romains et Wisigoths (418-466). Cette paix est néanmoins parsemée d'incidents violents.

Symbole du pouvoir Wisigoths, Toulouse devient le lieu des couronnements, des archives et du Trésor. Après la mort de Théodoric aux Champs Catalauniques, Thorismond proclamé roi sur le champ de bataille, regagne rapidement Toulouse sur les conseils d’Aetius, pour s’assurer du Trône et du Trésor. Toulouse est la clé du Royaume[10].




Mariages et descendance Modifier

.

Awi42.jpg

Le successeur de Théodoric Balthes, Thorismond.

Theodoric.jpg

Théodoric II Balthes.

Théodoric Ier Balthes est marié plusieurs fois avec des femmes de familles royales dites barbares, dont :


- la reine Pédauque, fille d'Alaric, avec laquelle il a deux fils :

  • Thorismond (ca. 420 - 453), est proclamé roi des Wisigoths sur le champ de bataille après la mort de Théodoric.
  • Théodoric II (ca. 426 - 466), roi des Wisigoths, reçoit à Toulouse une éducation latine sous l’égide de l’Auvergnat Avitus. Aux premiers temps du royaume Wisigoth de Toulouse,le roi partage ses décisions avec le conseil des anciens et les chefs militaires. Les Comtes civils gèrent les cités et les ducs commandent les forteresses. Le roi crée aussi des juges royaux et des duchés sur lesquels il exerce directement son autorité. Théodoric II est chef des armées et en confie le commandement en chef à son frère Frédéric[11].
  •  ??? Fille dont on ne connait pas le nom (420 - après 442) qui, avant 442, mariée à Huneric, le fils du roi des Vandales, Genséric, qui la renvoie à Théodoric avec le nez et les oreilles coupées, accusée de vouloir empoisonner son beau-père.
  • Frederic (ca. 425 - 463), co-régent des Wisigoths


- Flavia Valiana, princesse wisigothe, mère de :

  •  ???


- Amalaberge d'Ostrogothie (née vers 400)

  •  ??? Ricimer, cité par Iordanes
  •  ??? Imnerito, cité par Iordanes
  •  ??? Une deuxième fille dont on ne connait pas le nom (? -après 448), qui épouse le roi des Suèves, Rechiaro, fils d'Hermeric, roi de Galice
  •  ??? Une troisième fille dont on ne connait pas le nom.




NOTES ET RÉFÉRENCES Modifier

.

  1. Hermann Grote, Stammtafeln (avec Anh: Calendarium medii aevi), Leipzig, Hahn, 1877 (réimprimé à Leipzig, 1984), p. 17 cité par Medieval Lands, KINGS des Wisigoths à TOULOUSE 418-531
  2. Medieval Lands, KINGS des Wisigoths à TOULOUSE 418-531
  3. Ludwig Marcus, Histoire des Wandales, Roret,‎ 1836.
  4. Prosper, Epitoma chronicon 1335, in: MGH AA 9, p. 476; Hydatius, chronicle 116, in: MGH AA 11, p. 23; Salvian, de gubernatione dei 7. 9. 39sqq.
  5. Medieval Lands, KINGS des Wisigoths à TOULOUSE 418-531
  6. Medieval Lands, KINGS des Wisigoths à TOULOUSE 418-531
  7. Medieval Lands, KINGS des Wisigoths à TOULOUSE 418-531
  8. Léon Pol Homo, Nouvelle histoire romaine, Fayard,‎ 1969 .
  9. Le Bréviaire d'Alaric: aux origines du code civil, Numéro 44 de Cultures et civilisations médiévales, Michel Rouche, Bruno Dumézil, Presses Paris Sorbonne, 2008.
  10. Toulouse, Capitale du Royaume Wisigoth
  11. Toulouse, Capitale du Royaume Wisigoth

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard