Fandom

Wiki Guy de Rambaud

Rado

333pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager



                               Rado


Rado, ou Radon, vir inluster, et Maior domus, est né vers 580, à Sauciacum oppidum (Sancy, entre Soissons et Meaux), et décédé après 637. Il est l'aîné et pas le puiné des fils du vir inluster Authaire de Sancy et sa propinquus (parente) Aïga[1]. Il est élevé comme ses frères à l'école de la chapelle du palais des rois.



Du temps de Clothaire II Modifier

.

Clotaire II.jpg

Clotaire II, traité avec lombards.

En 610, Rado rejoint Arnoul (582-641) (évêque de Metz et futur saint Arnoul) dans son opposition à la reine Brunehaut (547-613), qui veut rétablir l'impôt foncier, provoquant ainsi la colère des leudes.

En 613, le roi Thierry II étant mort de dysenterie, Brunehaut s’apprête à redevenir régente. Ni Warnachaire II, ni Rado, voulent voir leurs domaines pris en charge par Brunehaut, ensemble, ils invitent Clotaire II à envahir leur royaume[2]. En 613, Clotaire II (613-629) accepte. Rado, maire du palais d'Austrasie, lève les troupes d'Austrasie et de Champagne. Sigebert s'avance à tête de son armée, commandée par Warnachaire et Radon, pour défendre les frontières d'Austrasie, jusques dans les plaines de Châlons-sur-Marne, près de la rivière d'Aisne. Clotaire vient à sa rencontre avec une armée où se trouve un grand nombre d'Austrasiens, qui ont embrassé le parti de Warnachaire II et Rado. Les armées en présence et au moment où on va en venir aux mains, celle de Sigebert à un certain signal, au lieu de sonner la charge, sonne la retraite, et tourne le dos. Brunehaut, surprise, se voit en un instant abandonnée de presque tous ses soldats, et de la plus grande partie des grands; la crainte de tomber au pouvoir de l'ennemi, lui fait prendre la fuite [3]. Clotaire II capture sa tante. Brunehaut a une fin atroce.

Rado, Pépin de Landen, Arnoul de Metz et les leudes décident d'accorder la couronne à Clotaire II (613-629), roi de Neustrie, qui réunifie leur royaume. Rado fait partie, selon la Vita Audoin, des aristocrates qui négocient avec le roi. L'édit de 614 maintient une mairie de Palais en Austrasie qui reste un royaume indépendant même si Clotaire II est roi de Neustrie, d'Austrasie et de Bourgogne. Rado exerce la fonction d'intendant de cette date à environ 617 du roi Clotaire II. Il est mentionné dans le testament de l'évêque Berthram du Mans, le 27 mars 616. D'autres sources le voient Maire du palais d'Austrasie dès 613[4]. Régine Le Jan dans son étude sur Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIModèle:Exp-XModèle:Exp siècle) : Essai d'anthropologie sociale parle de 614[5].

Rado est maire du palais d'Austrasie de Dagobert en Austrasie en 623/24. Radulf, son fils, est dit, selon la chronique de Frédégaire, quand il reçoiy la charge de duc-gouverneur de la Thuringe du roi Dagobert filius chamaro (fils de Camerarius, de chamar en vieux français).


Rado, comme Audoin, passe une grande partie de sa carrière comme juge référendaire.



Du temps de Dagobert Ier Modifier

.

Rado, est palatii thesaurorum custos (= trésorier) de Dagobert Ier 630/31.



Radolium Modifier

.

Rado est le fondateur du monastère Radolium (= Reuil-en-Brie), après la mort de son père, vers 630/635[6]. Ussy-sur-Marne, du fait de sa famille, peut donc être considéré comme le berceau du monachisme briard.

Au prieuré Rado installe un Prieur qui dirige des moines de l'ordre de saint Benoit. Il y a de grands revenus dépendant de ce Prieuré, qui y sont assignés et attachés tant pour l'entretien des Moines, que pour le soutien des pauvres d'alentour, et pour y faire une espèce de Collège où les enfants sont instruits. Ils appellent ce lieu-là Radolium, du nom de leur fondateur.


Rado est le père de Radulf





Notes et références Modifier

  1. Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIe-Xe siècle): Essai d'anthropologie sociale, Volume 33 de Publications de la Sorbonne: Histoire ancienne et médiévale, Régine Le Jan, Publications de la Sorbonne, 1995.
  2. The History of the Medieval World: From the Conversion of Constantine to the First Crusade, Susan Wise Bauer, W. W. Norton & Company, 2010.
  3. Recherches chronologiques, historiques et politiques sur la Champagne: sur les villes, bourgs, villages et monastères du pays Partois, etc, Charles-Maxime Detorcy-de Torcy, Laloy, 1832.
  4. L'espace et le pouvoir: étude sur l'Austrasie mérovingienne, Volume 17 de Publications de la Sorbonne: Histoire ancienne et médiévale, Fabienne Cardot, Publications de la Sorbonne, 1987.
  5. Famille et pouvoir dans le monde franc (VIIe-Xe siècle): Essai d'anthropologie sociale, Volume 33 de Publications de la Sorbonne: Histoire ancienne et médiévale, Régine Le Jan, Publications de la Sorbonne, 1995.
  6. Barbara H. Rosenwein, Negotiating Space: Power, Restraint, and Privileges of Immunity in Early 1999.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard