Fandom

Wiki Guy de Rambaud

Pierre Rambaud de Montgardin

331pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Pierre rambaud.jpg

Chevalier du temps de Pierre Rambaud.

Guillaume IV FORCALQUIER.png

Guillaume IV de Forcalquier (1137-1209)

Apr-0.png

Le comté de Forcalquier. M correspond à l'emplacement de Montgardin.

Apr3.jpg

Cpa de Montgardin.

Pierre-Thomas Rambaud.jpg

Guillaume est l'ancêtre de Pierre-Thomas Rambaud, maire de Lyon.

Blason rambaud de la roque.jpg

Blason Rambaud de La Roque.

Blason rambaud de maillou.jpg

Blason Rambaud de Maillou.

Pierre Rambaud de Monygardin est né vers 1140/1150, et décédé en 1209[1], dans le comté de Forcalquier, en 1209.


Pierre Rambaud est seigneur de Montgardin jusqu'en 1209[2].

Pierre participe aux côtés des comtes de Forcalquier à la guerre contre le roi Alphonse II d'Aragon, également comte de Provence, qui cherche à s'étendre vers le nord. Guillaume est obligé de se soumettre et de signer le traité d'Aix-en-Provence (1193) par lequel Garsende de Sabran, sa petite-fille de Guillaume, hérite du comté et épouse le fils d'Alphonse. Pierre Rambaud est présent quand Guillaume IV de Forcalquier (1150-1209) fait don à l’une de ses filles, le 5 juillet 1193, des châteaux de Ventavon, Upaix, Le Puget, Alamon. Pierre fait partie des seigneurs qui jurent avec le prince, avec Guigues de Briançon, Arnaud Flotte, Raymond Ossacica, Falques de Veynes, Boniface de Tallard…

Du fait du traité d'Aix de 1193, Guilhem II a peu d'espoir de transmettre ses droits à un héritier[3].

Profitant de la mort d'Alphonse II et de la jeunesse de son successeur, Guillaume IV de Forcalquier (1150 - 1209) reprend les hostilités, ravage le pays d'Aix. Il reprend le Gapençais et l'Embrunais pour les donner à son autre descendante Béatrix de Sabran

Le comte s'allie au dauphin du Viennois, en lui faisant épouser sa fille, en juin 1202. Il donne l’Embrunais, et donc Montgardin comme dot. Pierre Rambaud assiste au mariage princier, à Saint-Firmin sur le Buech, de André Guigues VI (1184-1237), dauphin du Viennois, à Sainte-Euphémie, avec Béatrice de Forcalquier (1182 - 1249). Le Dauphin du Viennois prête hommage à l'Archevêque et se réserve la moitié de Montgardin, avec la justice et les péages. Depuis, cette époque le Gapençais est réuni au Dauphiné.

Guillaume IV de Forcalquier (1137 - 1209) doit néanmoins se soumettre. Bertrand meurt en 1207 et Guillaume en 1209.


Pierre Rambaud de Montgardin se marie certainement avec une jeune fille de la Bâtie-Verdun, dans les Baronnies, terroir d'où viennent les Mevouillon. Son beau-père se prénomme peut-être Guillaume, car les descendants du couple se prénomment tous Guillaume. Ils ont au moins deux fils :


  • Rambaud (ca 1170 - après 1230) est cité en 1230, avec son fils, Hugues Rambaud. L’extrait de la Production de Gaspard Rambaud du XVIIe siècle, pour la vérification de ses titres de noblesse... dit : ... Et depuis une transaction et arbitrage d'un différent entre les Seigneurs de Montgardin et les habitants du lieu, comportant signatures en laquelle est nommé noble Rambaud, coseigneur de Montgardin avec Hugues Rambaud son fils, acte Reçu par durand Isnard, notaire impérial en 1230.


  • Guillaume (ca 1180 - après 1254) est certainement un fils cadet de Pierre. Il est cité à Embrun en 1238. Guillaume est co-seigneur de la Bastie-Verdun après 1237, puis cité en 1254, et plus rien en 1280. Il est le père de :
    • Guillaume II marié à une de Gumin[4]. Cette famille est originaire du Dauphiné, où elle a possédé les fiefs d'Hautefort, de Romanèche, de la Murette, de Fontboulet et de Rochetoirin. Elle figure avec honneur dans les annales de sa province dès l'an 1292. Du fait de ce mariage cette branche de la famille Rambaud devient savoyarde : les nobles Rambaud d'Albiez et les nobles Rambaud de Valloire. Les premiers sont cités à des dates plus anciennes, ce qui permet de supposer qu'une branche des Rambaud d'Albiez est transplantée à Valloire, pour quelque office de juge, de châtelain ou de métral.


La Bâtie-Verdun appartient de 1277 à 1707 aux Rambaud. Dulion, Montagne et quartier de la commune de Saint-Sauveur (Nyons), ancien fief des barons de Mévouillon, est acquis en 1268, des Condorcet, par les Rambaud et passe en 1707 par alliance aux La Villette, qui l'unissent à la terre de la Bâtie-Verdun[5].


Les Rambaud de Savoie sont à l'origine des branches de La Sablière (Lyonnais), de La Roque (Charentes), de Maillou (Charentes).

Notes et références Modifier

.

  1. TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES
  2. TABLEAU HISTORIQUE DES HAUTES-ALPES
  3. Erinnerung an die eigenen Ursprünge in den geistlichen Ritterorden im Mittelalter: Beiträge der Göttinger Tagung (25-26 Juni 2009), Volume 51 de Vita regularis, Abhandlungen, Philippe Josserand, LIT Verlag Münster, 2012. p. 143.
  4. Les Rambaud, de la Maurienne au Lyonnais - XIVe- XIXe siècle, Philippe Rambaud (Editions Nouvelles de Lyon, 2010).
  5. Dictionnaire topographique de la Drôme

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard