Fandom

Wiki Guy de Rambaud

Pierre Rambaud

340pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Blason rambaud d'hozier.jpg

Blason des Rambaud de Marseille (d'Hozier et Armorial de Marseille.

Pierre Rambaud est né vers 1555, à Marseille, et décédé dans la même ville vers 1627.


Pierre Rambaud est le fils d'Honorat Rambaud, maistre d'eschole des enfants des Consuls de Marseille[1] devient un grammairien français célèbre[2].

Pierre Rambaud est d'abord marchand, selon la Reconstitution des familles marseillaises du XIVModèle:Exp au XVIModèle:Exp siècle, à partir des actes notariés, de François Barby. Il se marie avec Lucresse Reynier-Manoly (1555-1625), le 30 novembre 1585, à Marseille, paroisse des Accoules[3]. Le fils d'Honorat Rambaud et sa belle-famille (les Deidier et les Napollon) sont à l'origine de la quatrième compagnie du corail et Bastion de France, en Tunisie. Pierre Rambaud fait des affaires et est associé avec les ligueurs on peut en détruire qu'il est un partisan de la Ligue catholique[4].





Biographie Modifier

.

Sa belle-famille Modifier

.

Reinier.jpg

Carlin Deidier est en partie à l'origine des Concessions d'Afrique exploitant le corail.

Abr28.jpg

Les Deidier font du négoce à partir de Tabarka, avant 1550.

Le fils d'Honorat Rambaud, Pierre Rambaud, est un marchand, selon la Reconstitution des familles marseillaises du XIVModèle:Exp au XVIModèle:Exp siècle, à partir des actes notariés, de François Barby. Il est né dans une ville du négoce, tournée vers l'outremer, Marseille Bien avant la Révolution, c'est le patriciat commercial qui occupe les positions dominantes à Marseille [5]. Nous avons des arrêts du Conseil privé, règnes de Henri III et Henri IV, concernant Pierre et d'autres notables.

En étudiant un peu son mariage on peut parler d'endogamie géographique (Marseille), sociale (bourgeois ayant un lien avec la noblesse), professionnelle (négociant avec l'outre-mer) et religieuse (ligue catholique). Pierre Rambaud se marie le 30 novembre 1585 à Marseille avec Lucresse Reynier-Manoly (1555-1625). Elle est la fille d'un patron et riche Pierre Manoly Reynier. Il teste six fois de 1556 à 1588. Plusieurs membres de la famille Reynier-Manoly figurent dans l’Armorial de Marseille, au XVIIIModèle:Exp siècle[6].

Sa femme est la fille de Monet Deidier, écuyer, Troisième Consul de Marseille, en 1551[7].

Le Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle nous dit que :

Le représentant de la famille Deidier, Joseph Deidier, marié en 1697 à Lucrèce de Gasquet, est maintenu dans sa noblesse, le 11 janvier 1708, par jugement de Cardin le Bret, premier président au Parlement de Provence. Il justifie qu'il descend de Monet Deidier, écuyer, dont le fils, Carlin Deidier, écuyer, épouse Marguerite de Gonfaron,par contrat du 27 juillet 1542[8].

Magdelaine Deidier, mariée à Jean de Signier, le 22 octobre 1564, à Marseille, est la cousine Germaine de Lucresse Reynier-Manoly (1555-1625).

Monet Deidier est marié à Jeanne Sauzède, fille de Michel Sauzède (1460-1529) qui figure sur un liste de citoyens qui se se sont distingués pendant le siège de Marseille par Charles de Bourbon, en 1524[9]. Un héros cité parmi les rares principaux bourgeois et marchands de Marseille[10].

Monet Deidier est le fils d'une Napollon, célèbre famille marseillaise, que nous allons retrouver avec les Deidier et Rambaud dirigeants ou actionnaires des compagnies du corail des Concessions d'Afrique.



La magnifique compagnie du corail Modifier

.

Abr22.jpg

Barque coralline.

L'Inventaire des arrêts du conseil privé (règnes de Henri III et de Henri IV) nous dit que :

RAIMBAUD alias RAMBAUD (Pierre), marchand de Marseille, associé de la pêche du corail dans le royaume de Tunis...[11].

C'est certainement en partie du fait de Monet Deidier, grand-père de sa femme, que Pierre Rambaud devient un des principaux sociétaires à la création de la quatrième Compagnie du Corail de Tunisie.

Premier établissement français en Algérie, la concession devient très vite un foyer très actif où des milliers de pêcheurs méditerranéens, pour la plupart d'origines italiennes, s'installent au Bastion[12]. Monet Deidier et son fils, Carlin Deidier, travaillent donc pour 'la magnifique compagnie du corail.

Carlin Deidier (= Corbin Didier), oncle par alliance de Pierre Rambaud, et Thomas Lenche, fondent en 1561 Bastion de France, dans une crique protégée, près du lac Melah[13][14]. Carlin est écuyer, comme son père, deuxième Consul de Marseille. Il a fait partie, avant de créer la Magnifique compagnie du corail, de la Nostra Compagnia. Les Riquetti de Mirabeau vont devenir actionnaires de la Magnifique compagnie du corail qui compte 45 bateaux corailleurs (avec chacun sept hommes d'équipages) et un capital de 16.200 écus d'or. Le revenu des actionnaires est de 45.000 écus par an.



Pierre Rambaud et la compagnie Modifier

.

Abr23.jpg

La Calle chef-lieu des établissements de la Magnifique Compagnie du Corail.

Revenons à Pierre Rambaud. Nous avons un arrêt du Conseil privé, règnes de Henri III et Henri IV concernant Honoré Venture, Pierre Rambaud, Victor de Lestrade et Simon Bedarides, marchands de Marseille, agissant en leurs noms et en celui de Pierre Vieu, sieur de Noyers et d'autres associés... [15].

Pierre Vieu, Pierre Signoret, Honoré Venture, Victor Delestrade, Pierre Rambaud écrivent le 13 novembre 1597 à Antoine Lovico, consul de France à Tunis, au sujet de la pêche du corail[16].

Le 9 juillet 1594, les sociétaires de la quatrième Compagnie du Corail de Tunisie envoient Pierre Barbier à Tunis, pour se plaindre de leurs administrateurs sur place[17].



Pierre Rambaud et la Ligue Modifier

.

Abr20.jpg

Casaulx, chef des ligueurs marseillais et dirigeant de la quatrième compagnie du corail.

Abr27.jpg

Entrée du duc de Guise à Marseille, 16 février 1596.

Abr29.jpg

Marsilia. Marseille au commencement du XVIIModèle:Exp siècle.

Lucresse Reynier-Manoly (1555-1625) est du fait de son oncle Carlin Deidier, la cousine germaine de Cosme Deidier. Ce docteur en droit civil de l'Université d'Avignon en 1585 est avocat. Il est Consul de Marseille en 1591, puis député aux États généraux de 1593, dits États de la Ligue. Comme il est envoyé à Paris par Charles de Casaulx (1547-1596), chef de la Ligue à Marseille, nous avons là une preuve de plus de l'appartenance à la Ligue catholique de cette famille marseillaise, qui est aussi associée aux chefs de la Ligue.

D'ailleurs les héritiers de Carlin Deidier, entre 1591 et 1593, sont évincés du fait de leur participation à la Ligue[18]. Une nouvelle compagnie est crée en 1608. Les actionnaires ne s'attendent sans doute pas à la saisie pratiquée à l'arrivée de leur navire à Marseille, à la requête de Cosme Deidier, un des participants exclus de la compagnie en 1591 et resté en procès avec elle[19].

En juillet 1591, Pierre est un des principaux sociétaires à la création de la quatrième Compagnie du Corail de Tunisie, fondée et dirigée par Louis d'Aix et Charles de Casaulx (1547-1596), les deux chefs de la Ligue catholique à Marseille[20]. Casaulx est premier consul de 1591 à son assassinat en 1596.

La mort d'Henri III et le triomphe de la Ligue à Marseille permettent à des rivaux de Lenche de créer cette compagnie, formée en 1591. Ce n'est que deux ans après sa formation qu'elle est officiellement reconnue par lettres patentes du duc de Mayenne en date du 23 janvier 1593. L'association est formée en 1591 comprend 32 quaratz. Cette société ne vit à son tour que trois ans[21].

Les lettres patentes de 1593 nomment à côté de Louis d'Aix et Charles de Casaulx (1547-1596) la nouvelle liste d'associés. Les parts semblent être recherchées, car plusieurs adhérents cèdent aussitôt une partie de leurs carats, ou même n'ont souscrit que comme mandataires d'autres personnes. Pierre Rambaud a toujours un carat[22].

10 mai 1594. Enregistrement d'un acte passé par Pierre Blanc, notaire à Marseille, et par lequel Loys d'Aix, Charles de Casaulx (1547-1596), François de Cazaulx, Nicolon David, Nicolas Durnel, Gallias Parasol, Guilheaume Bederide, Claude Beaumier, Symond Beddaride, Honnorat Venture, Honnorat Garnier, Pierre Vieu, Marguerilte Fanarde, André Rondellet, Guilhem Rondellet, Benoist Ferrenc, Pierre Seigneuret, Victor Delesirade, Pierre Rambaud, George Verne, Cari et Lazarin Bergier, déclarent dissoute la Compagnie du Corail créée par eux le 23 juillet 1591[23].




Mariage et descendance Modifier

.

Blason tournon.jpg

Blason des Tournon.

Lucresse et Pierre Rambaud (1555-1627), fils d’Honorat Rambaud sont les parents de :


  • Jeanne Rambaud, qui épouse, par contrat du 16 février 1629, à Aix-en-Provence, Jean-Christophe de Tournon, d'une famille aixoise graduellement anoblie au XVIModèle:Exp siècle, par l’exercice d’emplois militaires, et maintenue noble en 1668. D'où :
    • Jean Jacques de Tournon, baptisé le 24 juin 1629 à la Madeleine (parrain Jacques Tournon, procureur en la cour, marraine Denise Latil).
    • Marguerite de Tournon, baptisée le 9 juin 1641 à la Madeleine d’Aix (parrain Pierre Gaillard, Trésorier général des Etats de Provence, marraine Marguerite de Forbin).
      • Leur fille, Diane de Tournon, épouse le 13 février 1662 à Saint-Sauveur d’Aix, Antoine de Chateauneuf, des Mées, fils de Spérit et de feue Françoise de Magnan[24].


Abr30.jpg

Plainte des Rambaud italiens.

* Pierre II Rambaud est né le 14 décembre 1593 à Marseille, paroisse des Accoules.


    • Pierre III Rambaud (ca 1625-après 1686). En 1686, le consul à Seignelay écrit que le patron Pierre Rambaud de Marseille, nolisa sa barque à des marchands de Seignelay pour faire le voyage de Djerba, sur laquelle s'embarquèrent environ 90 passagers... L'on a su qu'elle a été prise par un Majorquin, qui l'a menée à Cagliari[25]. 90 passagers, c'est une grande barque pour l'époque. Il est certainement le père de :


      • Rambaud, rue Grignan, qui figure dans l'Armorial des échevins de Marseille: de 1660 à 1790échevin de Marseille[26]. En 1718, échevin, Pierre Rambaud, accompagné de deux capitaines de quartier, va assister au cantat, c’est-à—dire au service funèbre qui se fait annuellement, dans l’église de l’0bservance, pour le repos de l’âme de Pierre de Libertat, qui a tué Casaulx, le chef des ligueurs de Marseille[27].
      • Francisco James Rambaud, de San Remo, esclave de Mamet Zaroul, est racheté, le 15 novembre 1688, par Moïse Mendes Ossuna pour 227 pezzes (soit 23.000 sous ou 1.200 livres) et 26 aspri (petite monnaie turque). Ce Moïse est rescatore (= racheteur d'esclaves) officiel du Gouverneur de Tabarka, Alexandro Pastorini[28].


        • Pierre V Rambaud (ca 1690-après 1741). Nous avons la vente, par le patron Pierre Rambaud, de sa tartane la Vierge de Grâce, au Levant, en 1716[29]. Et un ordre au capitaine Pierre Rambaud, de San Remo, établi à Marseille, de commander aucun navire, de Versailles 28 septembre 1734.


On peut penser que les Rambaud italiens qui font un procès à Georges Pléville Le Pelley sont de la famille de sa femme.





NOTES ET RÉFÉRENCES Modifier

.

  1. Tableau historique du département des Hautes-Alpes, J. Roman, A. Picard (Paris), p.100. et La déclaration des abus (1578), d’Honorat Rambaud, la pratique de l’enseignement de l’écriture et la nécessité d’un système universel de transcription phonétique Willy van Hoeke (Katholieke Universiteit Leuven) The history of linguistic and grammatical praxis, Piet Desmet, Peeters Publishers, 2000, p.43 à 61
  2. Biographie du Dauphiné: contenant l'histoire des hommes nés dans cette province qui se sont fait remarquer dans les lettres, les sciences, les arts, etc. Avec le catalogue de leurs ouvrages et la description de leurs portraits, Adolphe Rochas, Charavay, 1860, v.2, p.328 et La déclaration des abus (1578) d’Honorat Rambaud, la pratique de l’enseignement de l’écriture et la nécessité d’un système universel de transcription phonétique, Willy van Hoeke (Katholieke Universiteit Leuven) The history of linguistic and grammatical praxis, Piet Desmet, Peeters Publishers, 2000, p.43 à 61 ou bien encore entre autres Précis de l'histoire de la ville de Gap, suivi de notices biographiques sur les évêques de cette ville, Théodore Gautier, 1844, p.152....
  3. Reconstitution des familles marseillaises du XIVModèle:Exp au XVIModèle:Exp siècle, à partir des actes notariés, de François Barby.
  4. Volume 14, Deutsches Historisches Institut (Paris, France), Germany (West). Bundesministerium für Bildung und Wissenschaft, Artemis Verlag, 1986.
  5. Histoire sociale de la France depuis 1789, Heinz-Gerhard Haupt, Françoise Laroche, Les Editions de la MSH, 1993, p. 128.
  6. Armorial de la ville de Marseille : recueil officiel dressé par les ordres de Louis XIV / publié pour la première fois d'après les manuscrits de la Bibliothèque impériale, par le comte Godefroy de Montgrand
  7. Histoire analytique et chronologique des actes et des délibérations du corps et du conseil de la... Louis Mery, F. Guindon p. 8.
  8. Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. XIV. Des-Dug. - 1915 / par C. d'E.-A. Chaix d'Est-Ange
  9. Histoire analytique et chronologique des actes et des délibérations du corps et du conseil de la..., Louis Mery, F. Guindon, p.222.
  10. Provincia (Marseille. 1921), Société de statistique, d'histoire de d'archéologie de Marseille et de Provence, 1926 (T6), p.213.
  11. Inventaire des arrêts du conseil privé (règnes de Henri III et de Henri IV), tome 3 index alphabétique général des noms de personnes, Solange Bertheau, Elisabeth Kustner, 2007, CNRS IHD.
  12. Histoire d'El Kala (La Calle)
  13. [L'histoire du corail rouge en Tunisie, Jeanne Zaouali.]
  14. Mémoires historiques et géographiques sur l'Algérie, Eugène Pellissier, Impr. royale, 1844.
  15. Inventaire des arrêts du Conseil privé: (règnes de Henri III et de Henri IV). p. 252, François Dumont - 1976.
  16. La France en Tunisie: A la fin du XVIe siècle (1582-1600), Volume 1 de La France en Tunisie, Pierre Grandchamp, Impr. rapide, 1920.
  17. La France en Tunisie: A la fin du XVIe siècle (1582-1600), Volume 1 de La France en Tunisie, Pierre Grandchamp, Impr. rapide, 1920.
  18. La Chorographie ou Description de Provence et l'histoire chronologique du même pays. Tome premier [- second]. Par le Sieur Honoré Bouche... Louis Rollin, Chez Rollin Fils, 1736.
  19. Les Compagnies du corail; Étude historique sur le commerce de Marseille au 16 siècle et les origines de la colonisation française en Algérie-Tunisie, Masson, Paul, 1863 - Sujet: les sociétés coloniales ; coraux, Fontemoing 1908.
  20. Volume 14, Deutsches Historisches Institut (Paris, France), Germany (West). Bundesministerium für Bildung und Wissenschaft, Artemis Verlag, 1986.
  21. La France en Tunisie
  22. La France en Tunisie
  23. La France en Tunisie
  24. Anciennes familles de Provence, article (de) Tournon
  25. Histoire des établissements et du commerce français dans l'Afrique barbaresque (1560-1793) (Algérie, Tunisie, Tripolitaine, Maroc) (1903), Masson, Paul, 1863-1938, Paris, Hachette & cie 1903.
  26. Armorial des échevins de Marseille: de 1660 à 1790, Octave Teissier, Société anonyme de l'imprimerie marseillaise, 1883, p.88.
  27. Fêtes patronales et usages des Corporations et Associations qui existaient à Marseille avant 1789; leurs armoiries. ... Avec 27 planches représentant les blasons ..., Marcel de REGIS DE LA COLOMBIÈRE, Joseph François LAUGIER, Aubry, Boej, 1863. p.33.
  28. Codice diplomatico delle colonie Tauro-Liguri durante la signoria dell Ufficio di S. Giorgio (MCCCCLIII-MCCCCLXXV), Volume 6, Partie 1 -Volume 7, Partie 3 de Atti della Societa ligure di storia patria, Amedeo Vigna, Tip. del R. I. dei Sordo-Muti, 1938.
  29. Inventaire des Archives de la marine: B3 234-379, Volume 6 de Inventaire des Archives de la marine: Série B. Service général, Inventaire des Archives de la marine, Didier Neuville, Henri Buche, Jean Mallon, Etienne Taillemite, Archives nationales (France) L. Baudoin, 1904.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard