FANDOM


brouillon



Blason Rambaud de Mongardin

Blason Rambaud de Montgardin. Alias d'azur, au pin d'or, chargé au sommet d'une colombe d'argent.

Albaruffo

Auberuffe ou Albaruffo sont une famille qui compte beaucoup d’ecclésiastiques que l'on retrouve en Provence et à Gap, dès le XIIIModèle:Exp siècle. Pierre Ra(y)mbaud de Suse est le neveu de Rostain d'Auberuffe.

Pierre Ra(y)mbaud, Pierre Raymberadi de Suza[1], Pierre Raymbaldi de Sussa[2], est né vers 1280 dans le diocèse de Gap et décédé en 1340, dans la même région.

Pierre Ra(y)mbaud (ca 1280-1340), seigneur de Suze (dans la Drôme), est d'abord sacristain (1317-31), puis archidiacre de Gap (1332-38)[3]. Le sacristain Pierre Ra(y)mbaud a les pleins pouvoirs pour traiter avec le Dauphin en 1330[4]. Il est nommé administrateur de la maison et des biens du chapitre de Gap. Nous avons la réception de Pierre Raymbaldi de Sussa, comme chanoine de Gap[5].

Il appartient à la famille Rambaud/Raymbaud, qui est du Gapençais et de la Drôme (Baronnies), mais Pierre et ses frères sont les neveux de Rostain d'Auberuffe, un membre de la Famille des Alba Ruffum, Albaruffo, Auberuffe, Albaroux, des Provençaux, connus depuis le XIIIModèle:Exp siècle[6]. Le Livre rouge du comte de Toulouse, datant de cette époque, parle des Albaruffo. Ils sont seigneurs du château du Barroux, à Malaucène (Vaucluse)[7], Castrum de Albaruffo, et de Carumbo (Caromb), Thoro (Le Thor), selon Les états du Comté Venaissin depuis leurs origines jusqu’à la fin du XVIe siècle.




BIOGRAPHIE Modifier

.


Sa famille Modifier

.

Apr3

Cpa de Montgardin.

Saint Auban

Saint-Auban est cité en 1277 et 1310 en fief des Rambaud et des Adhémar, relevant de la baronnie de Montauban.

Arp2

Saint-Auban-sur-l'Ouvèze.

Blason albaruffo

Blason des Alba Ruffum, Albaruffo, Auberuffe, Albaroux.

Pierre Ra(y)mbaud appartient à la famille Rambaud/Raymbaud. Lui et ses frères sont les arrière-petits-fils de Pierre Rambaud de Montgardin. Les Ra(y)mbaud à cette époque ne sont pas que coseigneurs de Montgardin et quelques paroisses du Gapençais. Ils sont certainement des parents des Montauban et des Mevouillon et seigneurs aussi dans la Drôme (Baronnies). D'ailleurs vers 1100, jusqu'en 1293 le domaine de Saint-Auban se trouve aux mains des Mévouillon puis, des Montauban par transmission. Le Dictionnaire topographique de la Drôme nous dit que :
C'était en outre une terre de la baronnie de Montauban, qui, possédée en partie par les Rambaud en 1277, appartenait entièrement aux Adhémar dès 1334[8].

A Saint-Auban-sur-l'Ouvèze, dans les Baronnies, le château Pudelais est cité en 1310 en fief des Rambaud et des Adhémar, relevant de la baronnie de Montauban[9].

Tenementum de Sancto Albano, 1277[10].
Castrum Sancti Albani in valle Ruina, 1310[11].

Saint-Auban est une paroisse du diocèse de Gap.


Pierre et ses frères sont les neveux de Rostain d'Auberuffe (Album Ruffum, de Albaruffo), des Provençaux, connus depuis le XIIIModèle:Exp siècle[12]. Le Livre rouge du comte de Toulouse, datant de cette époque, parle des Albaruffo. Ils sont seigneurs du château du Barroux, à Malaucène (Vaucluse)[13], Castrum de Albaruffo, et de Carumbo (Caromb), Thoro (Le Thor), selon Les états du Comté Venaissin depuis leurs origines jusqu’à la fin du XVIe siècle. Au Barroux, la famille des seigneurs de 1359 (Jean et Romain de Albaruffo) doit s'effacer peu après puisqu'en 1467, le fief est à la famille de Peyre (qui détient aussi Beaumes)[14].

La mère de Pierre et ses frères est une membre de la Famille des Alba Ruffum, Albaruffo, Auberuffe, Albaroux. Le père est peut-être Hugues Rambaud, seigneur de Montgardin jusqu'en 1285, fils de Pierre II Rambaud de Montgardin (1180-1255) et petit-fils de Pierre Rambaud de Montgardin .


Pierre Ra(y)mbaud est très certainement un oncle de Pierre Raymbaud, recteur de l'hôpital d'Aix-en-Provence, qui a comme descendants Les Ra(y)mbaud d'Aix-en-Provence (1364-1564).


La famille Rambaud/Raymbaud compte de nombreux ecclésiastiques. Le plus célèbre est Jacques, même s'il est apostat. Dans sa jeunesse, Jacques Rambaud de Furmeyer est pourvu d’un premier canonicat, le 22 avril 1540[15], puis d’un autre à Rome[16]. Puis, il est prévôt du Chapitre de Gap le 18 février 1561[17].


Arp1

Malaucène, le Castrum de Albaruffo, gravure du XVIModèle:Exp siècle.



Raymbaud de Suze Modifier

.

Arp

Pierre Raymbaud, seigneur de Suze.

Pierre Raymbaud, neveu de Rostain d'Auberuffe, est seigneur de Suze (Drôme). la Famille des Alba Ruffum, Albaruffo, Auberuffe, Albaroux a un lien avec la famille des Baux, au niveau du château et de la terre d'Albaruffum.

Or le château de Suze est construit au XIIModèle:Exp siècle par la famille des Baux. Au XIVModèle:Exp siècle, la châtelaine est Marguerite des Baux, fille de Bertrand des Baux. Il est possible que Pierre Raymbaud soit un coseigneur de Suze-la-Rousse du fait d'un héritage de son oncle Rostain d'Auberuffe.



Sacriste de Gap (1317-31) Modifier

.

Pierre Raimbaud, neveu de Rostain d'Auberuffe est d'abord sacriste de Gap (1317-31).


Bulle et statut du chapitre Saint-Arnoul de Gap nous apprend que :

La première délibération est du 16 juin 1320. Le chapitre est tenu à Carpentras, n'ayant pu l'être à Gap pour des raisons, dit la délibération, que chacun sait, et qu'elle s'abstient de donner. Etaient présents : Guillaume d'Estienne, évêque de Gap et chanoine ; Gaspard Isnard, doyen ; Jean d'Alberousse, prévôt; Pierre Rambaud, sacriste...[18].


Pierre Raymberadi de Suza, sacriste de l'Eglise de Gap[19].

1324, 5 mai. Chapitre de l'Ascension, in refectorio domvcs canoniœ. Présents : Guillaume d'Estienne, évêque de Gap, Pierre Raymbaud, sacriste, Jean Karoli, Guil. de Rédortier, Raimond Babot, chanoines. Autorisation donnée à l'évêque de transiger avec le commandeur de St-Antoine au sujet d'une pension (Jean Arnaud, not. de Seyne).

1326, 4 janv. Procuration donnée par le chapitre au doyen Jacq. Oaufridi, au sacriste Pierre Raymbaud, à Guil. Rédortier et à Amédée de L'Épine, précenteur, chanoines de Gap, à Raimbaud Bolini, bénéficier de l'église de Gap, pour traiter avec le Dauphin de l'affaire de St-Laurent.

1328, chapitre de l’Ascension. Présents l'évêque, Pierre Raymbaud, Guillaume de Rédortier...[20].

11 janvier 1329. Présents Pierre Raymbaud, sacriste, etc.[21].

1329. Pierre Raymbaud, sacriste, est nommé administrateur de la maison et des biens du chapitre de Gap[22].



Archidiacre (1332-38) Modifier

.

Arp0

Monnaie avec en effigie Guigues VIII.

Arp

Illustration d'une pièce frappée à l'effigie de Dragonet de Montauban, évêque de Gap.

Gap, 20, 22, 23 septembre 1330. Chapitre de la St-Arnoux. On donne pouvoir au sacristain Pierre Raymbaud et à Raimond Babot pour traiter avec le dauphin, Guigues VIII de l'affaire de St-Laurent[23].

En 1332, Dragonet de Montauban fait, de concert avec son chapitre, une transaction avec le dauphin Guigues VIII, par laquelle le chapitre et lui se reconnaissent feudataires du dauphin, non seulement pour la terre de Saint-Laurent et pour tout ce qu'ils possèdent dans le district et territoire de Roissard.

Le 5 juin 1334 le chapitre ordonne :

...que Pierre Rambaud de Suze, à qui Rostaing d'Alberousse avait légué un hôpital à condition d'en payer, sa vie durant, deux cents quarante livres au chapitre, les paye jusqu'à sa mort[24].

Gap, 5 juin 1334 - Chapitre : ... L'archidiacre Pierre Raymbaud offre un calice de vermeil de 3 marcs pour en remplacer un d'argent brisé. Pierre Raymbaud, de Suse, se libère de 240 liv. dues au chapitre sur une maison que le sacristain Rostaing d'Auberuffe, son oncle, lui avait léguée par testament [25].

Les 19 et 20 septembre 1336, cinq membres sont présents au chapitre, savoir : Dragonet de Montauban, évêque et chanoine, Guillaume de Montauban, doyen, Pierre Rambaud, archidiacre... Ils décident que les statuts seront observés ad unguem, que les anniversaires des chanoines et évêques défunts seront célébrés solennellement avec procession sur leur tombe et au son de toutes les cloches. Ils nomment une commission chargée de traiter avec les habitants de Gap au sujet de la dîme du pain et du vin, confirment l'échange des hôpitaux de Pierre Albon et de Régnier et ordonnent que ceux qui choisissent leurs tombes dans l'église les fassent voûter de façon que nulle odeur ne s'en échappe[26].


Lettre du Pape au Prévôt d'Orange, Aurasie, pour la réception de Pierre Raymbaldi de Sussa, comme chanoine de Gap[27].


Pierre Ra(y)mbaud hérite de son oncle, Rostain d'Auberuffe. Il n'est donc pas étonnant de voir un membre de la très nombreuse la famille Rambaud/Raymbaud à cette époque venir s'installer à Aix-en-Provence et Pertuis.


1341, 17 mai. Présents: l’évêque, G. d'Esparron, archidiacre, G. de Rédortier, G. P(Bnf, Jean du Four, Guil. de Villemur de Villamiiiris, Guil. Didier, procureur de noble Jean de Albaruffoy, seigneur du château de ce nom, engage les biens de feu Rostain d'Auberuffe, sacriste de Gap, au profit de la chapelle qu'il avait fondée en l'église de Gap. Les biens acquis pour cette chapelle par feu Pierre Raymbaud, son neveu, chanoine, produisent 120 tournois d'argent. Un corrector est chargé de lire les statuts au clergé, et, pour sa peine, il percevra la moitié des amendes.

Au XIVModèle:Exp siècle, Gap profite des bénéfices de l'installation des Papes à Avignon. Les liens avec la Provence sont renforcés par la présence de nombreux clercs de l'entourage du pape au sein du chapitre des chanoines de Gap[28].

Pierre Raimbaud (1317-1331), neveu du précédent et sgr de Suze, 2C sept, et 31 déc. 1317 (G. 1709), 16 juin 1320, 19 septembre 1322, 5 mai 1324, le 19 septembre 1325, 4 janv. et 7 octobre 1326, 11 janv. et le 19 septembre 1328, 19 septembre 1329, 29 septembre 1330, 9 mai 1331 (G. 1673). Il devient salle archidiacre de Gap (1332-1338) Annales des Alpes. Recueil périodique des Archives des Hautes-Alpes,


Rostain D'auberuffe (1289-1315) était sacriste le 9 juillet 1289 (G. 909), 14 nov. 1293 (G. 1673 et 1681; Gap, AA, 2), 23 mai 1300 (G. 1707), 1" févr. 1303/4 (G.


Pierre Raimbaud (1332-1338), ancien sacriste de Gap (1317-1331), était archidiacre les 28 mai, 5 juin, 24 juil., 19 sept. 1332 (G. 1673 et 1714), 27-28 mai 1333, 5 juin 1334. 25-28 mai 1335, 19-27 sept. 1337 (G. 1673), 12 oct. 1338 (G. 1715). Il n'était plus en vie le 17 mai 1341 (G. 1673, p.257).

L'archidiacre Henri de Lavannia, le prévôt Bertrand de Launcello, Hugues de St-Marcel, en son nom et au nom de Durand Fraysseneriœ (m JlugoniSy not.), Jean Karoli, Jean Alamandi, Guil. de Bolbono, Guil. de Rédortier, Pierre Glareli, Jean de Albarufo, Pierre Raimbaudi de Suza, en son nom et au nom de Rostain de Albarufo, sacriste, et Jean Raymbaudi, de Reydono,] chanoines, réunis en chapitre, décident que l'administration susdite a été confiée à la personne du doyen et non à l’évêque (non dignitati episcopali, sed persone sue tantum), en sorte que dès ce moment elle appartient de nouveau au chapitre...



NOTES ET RÉFÉRENCES Modifier

.

  1. Volume 6 de Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Hautes-Alpes (France). Archives, Paul Guillaume, Jouglard, 1901. p.348.
  2. Gallia christiana novissima: Orange (Évêques, prévots), Volume 6 de Gallia christiana novissima: Histoire des archevêchés, évêchés & abbayes de France, accompagnée des documents authentiques recueillis dans les registres du Vatican et les archives locales, Joseph Hyacinthe Albanés, Louis Fillet, Ulysse Chevalier, Société anonyme d'imprimerie montbéliardaise, 1916.
  3. Volume 6 de Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Hautes-Alpes (France). Archives, Paul Guillaume, Jouglard, 1901.
  4. Regeste dauphinois, ou Répertoire chronologique et analytique des documents imprimés et manuscrits relatifs à l'histoire du Dauphiné, des origines chrétiennes à l'année 1349. Tome 5, Fascicule 13-15, Numéro 24769-31452, Chevalier, Ulysse (1841-1923), Impr. valentinoise (Valence), 1913-1926. p.33.
  5. Gallia christiana novissima: Orange (Évêques, prévots), Volume 6 de Gallia christiana novissima: Histoire des archevêchés, évêchés & abbayes de France, accompagnée des documents authentiques recueillis dans les registres du Vatican et les archives locales, Joseph Hyacinthe Albanés, Louis Fillet, Ulysse Chevalier, Société anonyme d'imprimerie montbéliardaise, 1916.
  6. Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras, Fol. 118. De Crest, de Rastello, de Interquallis, de Albaruffo, de Malaucena, Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXIV. Carpentras. Tome I. Fonds général, Livre rouge du comte de Toulouse, XIIIModèle:Exp siècle.
  7. Le Comtat Venaissin pontifical: 1229-1791, Publications de l'Institut vauclusien d'études rhodaniennes, R. L. Mouliérac-Lamoureux, Comptoir Général du Livre Occitan, 1977. p.33.
  8. Dictionnaire topographique de la Drôme
  9. L'Atlas des châteaux forts en France, Charles Laurent Salch, Joëlle Burnouf, José Federico Finó, Édition 19 Publitotal, 1977. p.272.
  10. Inv. des Dauphins, 220.
  11. (Inv. Morin-Pons, 22.
  12. Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras, Fol. 118. De Crest, de Rastello, de Interquallis, de Albaruffo, de Malaucena, Catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de France. Départements — Tome XXXIV. Carpentras. Tome I. Fonds général, Livre rouge du comte de Toulouse, XIIIModèle:Exp siècle.
  13. Le Comtat Venaissin pontifical: 1229-1791, Publications de l'Institut vauclusien d'études rhodaniennes, R. L. Mouliérac-Lamoureux, Comptoir Général du Livre Occitan, 1977. p.33.
  14. Malaucène: aspects de l'histoire entre Ventoux et Ouvèze, Michel Brusset, Le Nombre d'or, 1981.
  15. Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Impr. Jouglard père et fils, 1901, v.6 1901, Page xxvi.
  16. Registre des assemblées capitulaires de Mutonis, notaire épiscopal 63 03 et AD05, G911
  17. Les trois Furmeyer, Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Impr. Jouglard père et fils, 1901, v.6 1901, Page xxvi, et Bulletin historique et littéraire, Société de l'histoire du protestantisme français (France), Agence centrale de la Société, 1882, t.31-32 (1882-1883), p.364 et La France protestante, Eugène Haag, Librairie Sandoz et Fischbacher, 1888, v.6 Easme-Gasparin, p.409 et BULLETIN HISTORIQUE ET LITTERAIRE - Page 364, 1882 et Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes, Société d'études des Hautes-Alpes, 1907, p.287 et Recherches sur la population et la superficie des cités remontant à la période gallo-romaine, Ferdinand Lot, E. Champion, 1945, p.480 et Bibliothèque de l'École des hautes études, École pratique des hautes études (France). Section des sciences historiques et philologiques, n°.287 1945, p.480, et Albanès, Joseph Hyacinthe (1822-1897). Gallia christiana novissima. Histoire des archevêchés, évêques et abbayes de France. 1899 et G911.
  18. Recueil de Charles du Serre de la Grange, Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes, 1901/01 (A20,SER2,N37)-1901/12 (A20,SER2,N40). p.355.
  19. Volume 6 de Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Hautes-Alpes (France). Archives, Paul Guillaume, Jouglard, 1901. p.348.
  20. Volume 6 de Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Hautes-Alpes (France). Archives, Paul Guillaume, Jouglard, 1901. p.253.
  21. Volume 6 de Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Hautes-Alpes (France). Archives, Paul Guillaume, Jouglard, 1901. p.254.
  22. Volume 6 de Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Hautes-Alpes (France). Archives, Paul Guillaume, Jouglard, 1901. p.254.
  23. Regeste dauphinois, ou Répertoire chronologique et analytique des documents imprimés et manuscrits relatifs à l'histoire du Dauphiné, des origines chrétiennes à l'année 1349. Tome 5, Fascicule 13-15, Numéro 24769-31452, Chevalier Ulysse (1841-1923), Impr. valentinoise (Valence), 1913-1926. p.33.
  24. Recueil de Charles du Serre de la Grange, Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes, 1901/01 (A20,SER2,N37)-1901/12 (A20,SER2,N40). p.364.
  25. Regeste dauphinois, ou Répertoire chronologique et analytique des documents imprimés et manuscrits relatifs à l'histoire du Dauphiné, des origines chrétiennes à l'année 1349. Tome 5, Fascicule 13-15, Numéro 24769-31452, Chevalier, Ulysse (1841-1923), Impr. valentinoise (Valence), 1913-1926. p.303.
  26. Recueil de Charles du Serre de la Grange, Bulletin de la Société d'études des Hautes-Alpes, 1901/01 (A20,SER2,N37)-1901/12 (A20,SER2,N40). p.365.
  27. Gallia christiana novissima: Orange (Évêques, prévots), Volume 6 de Gallia christiana novissima: Histoire des archvêchés, évêchés & abbayes de France, accompagnée des documents authentiques recueillis dans les registres du Vatican et les archives locales, Joseph Hyacinthe Albanés, Louis Fillet, Ulysse Chevalier, Société anonyme d'imprimerie montbéliardaise, 1916.
  28. Olivier Hanne, Des chanoines de Gap à la cour pontificale au XIVe siècle, Eglise dans les Hautes-Alpes, 94 (2013), p.15.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard