FANDOM


Blason

Blason des d'Allonville.

Thibault de blois

Thibaut IV de Blois.

Château d'allonville

Plan du chasteau et du village d'Alonville[1].

La Maison d'Allonville est connue depuis Payen d'Allonville (ca 1060 - après 1129)[2]. Son père est peut-être décédé en 1080, car toutes les archives parlent d'Alonis villa, en 1080. 1080 n'est pas une date de naissance, car les chartes au XIIe siècle parle surtout d'héritage. Payen d'Allonville est le premier membre connu de la Maison d'Allonville.

Payen est le prénom qu’adoptera Armand François d'Allonville pendant la Terreur[3].

Ce Payen du XIIe siècle est écuyer et seigneur. La Société archéologique de Sens, dit que la famille d'Allonville, d'ancienne chevalerie, tire son nom de la terre d'Allonville en Beauce... et descend de ce Payen d'Allonville [4]. Le fief d’Allonville relève du comté de Neuvy-en-Dunoi et cette terre est appelé Alonis villa, en 1080, selon une charte de l’abbaye Saint-Florentin de Bonneval[5].

Selon le Cartulaire de Saint-Père de Chartres, publié par M. Guérard, membre de l'Institut, en 1101 et 1129, Payen est témoin d'un acte d'abandon de prestations en nature, fait par Hugues, fils de Baudoin, à l'abbaye de Saint-Père de Chartres[6]. L’Histoire de la maison de Ségur confirme l’existence de ces documents sur ce Payen d’Allonville.

Payen d'Allonville est cité en 1101, il est donc très certainement déjà majeur ou émancipé à cette date. De la même façon, être témoin en 1129 n’implique pas un décès à cette date.

Dallonville est une seigneurie de la commune actuelle de Neuvy-en-Dunois, à cinq kilomètres de la cathédrale de Chartres. Le fief d’Allonville relève du comté de Neuvy-en-Dunois et cette terre est appelé Alonisvilla en 1080, selon une charte de l’abbaye Saint Forentin de Bonneval. Le fief d'Allonville relève du comté de Dunois et donc les d'Allonville rendent hommage aux comtes de Châteaudun, Thibaut IV de Blois (ca 1090 - 1152) et aux vicomtes de Dumois.

Payen est peut-être le père ou l'oncle de Payen II d'Allonville (ca 1110 - avant 1200) ? Roger Vasseur dans son ouvrage La noblesse de France aux croisades et l’Histoire de la ville de Chartres, du pays chartrain, et de la Beauce, de Guillaume Doyen, nous parlent d’un Payen d’Allonville vivant avant l’an 1200. Il ne peut s’agir du même que celui qui est adulte en 1101. Payen est peut-être le grand-père ou le grand-oncle d'Albéric d'Allonville ?

RÉFÉRENCES Modifier

.  

  1. Dessin de Louis Boudan, Inventaire des dessins exécutés pour Roger de Gaignières et conservés aux départements des Estampes et des Manuscrits, Paris, 1891, vol. 2, n. 5203, Bailleau-l'Évêque (Eure-et-Loir / France) -- Château d'Allonville, Genre iconographique : Paysages -- XVIIe siècle.
  2. Archives du diocèse de Chartres, Charles Métais, Métais, 1909, v.16 A-D, p.21.
  3. Mémoires secrets de 1770 à 1830, Société Belge de libraire, Hauman et Compe 1841, p.234.
  4. Bulletin de la Société archéologique de Sens, Société archéologique de Sens (France), 1940, v.42 1940 no.9-10, p.257.
  5. Dictionnaire topographique du département d'Eure-et-Loir comprenant les…, p.2…
  6. Selon le Cartulaire de Saint-Père de Chartres, M. Guérard, membre de l'Institut, tome 1, p. 680. Les cartulaires de Saint-Père sont au nombre de deux : le plus ancien, connu sous le titre d'Aganon, (nom d'un évêque de Chartres au Xe siècle, contient les actes des X et XIe siècles. Le moine Paul, rédacteur de la compilation, y copie les chartes trouvées dans les archives de Saint-Père, consigne les traditions qui parviennent à sa connaissance et insère les détails qui peuvent mieux faire connaître les domaines et les droits de l'abbaye.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.