FANDOM


Aamo1.jpg

Parque Natural de Montesinho, Porto Furado.

Aamo6.jpg

Carte du Parque Natural de Montesinho.

Aamo8.jpg

Cerf dans le Parque Natural de Montesinho.

Le Parque Naturel de Montesinho est situé au nord-est du Portugal, dans la sous-région du Haut Trás-os-Montes. Le parc est limitrophe de l'Espagne au nord, partageant la frontière avec les communautés de Galice et de Castille-et-León. A l'ouest il est limitrophe du comté de Chaves, et au sud est voisin des municipalités de Vinhais et Bragance.

Ce parc naturel fait partie du programme de protection des régions de Montesinho et des montagnes de Nogueira de la liste Natura 2000 des régions protégées. Le parc offre de nombreux paysages d’intérêt national où on observe une réelle harmonie entre les activités humaines et la nature[1].

Le parc présente un relief hétérogène de plateaux ondulés coupés de profondes vallées encaissées, ainsi que quelques chaînons montagneux (serras). Sa superficie est de 75.000 ha.

Le Parque Naturel de Montesinho constitue l'un des parcs naturels les plus importants du Portugal. Les montagnes, constituées majoritairement de schiste et de granit, créent des vallées escarpées[2], et quelques-uns des cours d'eau les plus importants du bassin fluvial du fleuve Douro.

Le Parc englobe une grande biodiversité. L’isolement de la région et la diversité des conditions environnementales permettent l’existence d’un grand nombre d’espèces animales y compris 125 espèces d’oiseaux nicheurs (aigle royal, cigogne noire, etc.) et 70% des espèces animales du Portugal. En particulier le loup ibérique, la plus importante population de loups de la péninsule ibérique[3].

La flore est très variée en raison de la grande variabilité géologique et climatique qui caractérise ce domaine[4]. Les forêts de chênes tauzin de la région constituent les plus grandes forêts d’arbres de cette espèce d’Europe et se mélangent à d’autres paysages tels que des bosquets de châtaigniers et de chênes verts, des rivières bordées d’arbres, des lameiros (pâturages irrigués en altitude) et des zones cultivées[5].

Le Parc de Montesinho est à l'origine de bien des conflits, projets, et mythes[6].

Aamo2.jpg

Autumn in Montesinho Natural Park.

LE PARC Modifier

.

Aamo7.jpg

Prairie dans le Parc Naturel de Montesinho.

Le parc naturel de Montesinho, créé en 1979, est une des régions protégées par l’Institut de conservation de la nature et de la biodiversité qui travaille pour la conservation et la gestion des régions naturelles et semi-naturelles, des habitats et des espèces et tente de soutenir le développement durable de la population locale[7].

Cette région protégée est devenue un parc naturel afin de protéger la vie sauvage dans les montagnes mais également la culture traditionnelle de ses habitants[8].

Le parc naturel de Montesinho tente de conserver les processus écologiques, de préserver la diversité génétique et de protéger les espèces et les écosystèmes dont elles dépendent. Le parc essaye de promouvoir la conservation de l’héritage naturel et l’équilibre écologique, d’améliorer le bien-être de ses habitants en ce qui concerne la qualité de l’environnement, l’économie et leurs conditions de vie, l’éducation environnementale, la recherche scientifique et l’éco-tourisme[9].

Relief Modifier

.

Aabr3-0.jpg

Parc naturel de Montesinho.

Le parc présente un relief hétérogène de plateaux ondulés coupés de profondes vallées encaissées, ainsi que quelques chaînons montagneux (serras), parmi lesquels les deux plus importants sont la serra de Montesinho, au nord de Bragance et la serra da Coroa au nord de Vinhais. Les altitudes varient entre 1.486 mètres dans la serra de Montesinho et 438 mètres pour la vallée du Rio Mente.

Le sommet du Montesinho offre des panoramas absolument splendides[10].

Hydrographie Modifier

.

Aamo5.jpg

Bras de rivière dans le Parque Natural de Montesinho.

Aamo10.jpg

Rio Mente.

Aamo9.jpg

Rio Tuela, Santa Cruz.

Aamo1.PNG

Parque Natural de Montesinho.

Le Parc naturel de Montesinho est traversé par quelques-uns des cours d'eau les plus importants du bassin fluvial du fleuve Douro.


Dans la partie Brigantina (région au nord de Bragance), il y a les rivières Sabor, Manzanas et Baceiro.

¤ La Sabor est née à la frontière avec l'Espagne. Elle traverse les sommets de la Serra de Montesinho, en passant à quelques minutes de marche de Bragance.

¤ La Manzanas nés en Espagne, et est la frontière internationale en deux parties distinctes, tout en étant la frontière plus à l' est et plus au sud de la PNM.

¤ La Baceiro est également né en Espagne. C'est le plus petit des grande rivières du PNM. Sur son chemin il y a une grande écloserie de truites, encore inséré dans le PNM, à côté de Castrelos Bridge (sur la RN 103).


Dans la zone vinhaense, il y a les rivières Mente, Rabaçal et Tuela. Toutes les trois nissent en Espagne. Les deux premières viennent de la Galice, et la dernière de Castille-Leon. A la frontière elles forment la limite ouest du Parc naturel de Montesinho.

Les sources chaudes de Sendim/Segirei sont à Vinhais.

Le Rabaçal est l'un des deux cours d'eau (l'autre est le Tuela) qui forment la rivière Tua, en amont de Mirandela.

Au sein du PNM offre de loisirs une rivière plage à côté du liège pont routier chêne Cima ( l' une des entrées de la Route de la Terre froide) - Zone Lomba. Il est en fait une série de montagnes entre les rivières et l' esprit Rabaçal qui ont façonné le terme Lomba terre , pour leur profil ondulé continu entre les deux vallées. Ces deux rivières se jettent très près du nord, en commençant à se déplacer loin que vous allez vers le sud, mais approchent à nouveau et finalement converger, formant une péninsule ou une bosse.

Fruit de son isolement, cette région est devenue le comté depuis plusieurs siècles. Mais le Tuela, qui passe à distance de marche de Vinhais (ici, en dehors du PNM), offre que deux plages attrayantes en grande demande, l'un d'eux adossé à la frontière du PNM dans Soeira Bridge (EN103).

Ces cours d'eau, des vallées profondes et des eaux cristallines ont des propriétés thermiques ou tout simplement rafraîchissant pour la chaleur torride de l'été dans la région, qui serpentent les vallées aussi rapidement que inhospitalière verte et pleine de vie, animale et végétale.

Faune Modifier

.

Aamo4.jpg

A un pas du précipice (parc naturel de Montesinho).

Aoi.jpg

Les ours des Monts Cantabriques se rapprochent de ce Parc et vont s'y installer.

Le Parc englobe une grande biodiversité. L’isolement de la région et la diversité des conditions environnementales permettent l’existence d’un grand nombre d’espèces animales y compris 150 espèces d’oiseaux nicheurs (aigle royal, cigogne noire, etc.). Pour observer les oiseaux, rendez-vous à Lama Grande, situé sur le plateau de la Serra do Montesinho entre les villages de França et Montesinho, lieu unique au Portugal où niche le pipit spioncelle. Dans le ciel, vous pourrez également apercevoir l'aigle royal, la bergeronnette grise, l'hirondelle des rochers et, parfois, le héron cendré ou le chevalier guignette[11].

On peut rencontres dans le parc 70% des espèces animales du Portugal (loutres, renards, chevreuils, sangliers, chats sauvages, desmans...). En particulier le loup ibérique, la plus importante population de loups de la péninsule ibérique[12]. Les ours des Monts Cantabriques se rapprochent du Parc et vont s'y installer.

Si vous souhaitez observer certains animaux la zone de chasse nationale de Lombada près de Guadramil est le meilleur endroit pour apercevoir soit des loups au milieu des forêts de pin, soit des cerfs près des marais[13].

Les reptiles et les amphibiens peuvent être observés dans ce domaine 50% de l'endémie ibérique existant dans la partie continentale du Portugal[14].

Les nombreux cours d'eau sont attrayants pour la pratique de la pêche avec des spécimens de truites, bogas, barbes et Escalos.

Aamo3.jpg

Loup du nord ouest de la Péninsule ibérique.

Flore Modifier

.

Aamo12.jpg

Des châtaigniers.

Aamo13.jpg

Vallée du Baceiro (Montesinho Natural Park).

La flore est très variée en raison de la grande variabilité géologique et climatique qui caractérise ce domaine[15].

Les montagnes, aux sommets de granite, sont couvertes de bruyères[16].

Les bois indigènes - chêne, sardoais et forêts riveraines - contribuent aussi de manière décisive à la diversité botanique de cette aire protégée[17]. Les forêts de chênes tauzin de la région constituent les plus grandes forêts d’arbres de cette espèce d’Europe et se mélangent à d’autres paysages tels que des bosquets de châtaigniers et de chênes verts, des rivières bordées d’arbres, des lameiros (pâturages irrigués en altitude) et des zones cultivées[18]. On y retrouve aussi la végétation des marais et la ciste[19].

C'est la région la plus sauvage du Portugal depuis le départs d'une grande partie des habitants en Europe du nord.

Ce parc recèle de nombreuses espèces de champignons[20].

Aamo11.jpg

Flore du Parc.

Patrimoine Modifier

.

Aamo15.jpg

Maison typique de Montesinho.

Aamo16.jpg

Intérieur d'un moulin à eau.

Vous pourrez admirer les constructions humaines. Au cœur du parc se trouvent de nombreux villages, comme Montesinho, qui donne son nom au parc, Rio de Onor et Guadramil. Dans ces villages, la population a su habilement s'intégrer à cet habitat, et les maisons aux murs de schiste ou de granit, sont en parfait harmonie avec le paysage[21].

Près de Dine, on a des grottes néolithiques découvertes il y a quelques dizaines d’années. Du côté de Moimenta ce sont des constructions ancestrales que l’on peut apercevoir comme un pont médiéval[22].

Près de la rivière Baceiro ce sont d’anciens fours à chaux et moulins à eaux à l’architecture typique de la région que vous pourriez voir[23].

Notables sont également les exemples de l'architecture populaire, qui en utilisant les matériaux typiques de chaque région, le résultat de milliers d'années d'amélioration et d'adaptation à l'environnement. Il y a aussi des aspects purement fonctionnels de l'architecture populaire digne de fort, comme les greniers, les moulins et les forges du peuple[24].

Les cours d'eau comptent en effet de nombreux moulins, la plupart du temps encore utilisés par la population, dont 90 moulins sont désormais restaurés[25]. Pour traverser les rios il existe encore à certains endroits d'anciens ponts romains ou médiévaux.

Une autre facette de la culture régionale est la musique traditionnelle, qui accompagne toujours les festivités et marqué par l'harmonica soufflet retentit.

Aamo14.jpg

Pont médiéval sur le rio Rabaçal.

Economie Modifier

.

Aamo20.jpg

Berger et son chien (de gado) protégeant un troupeau des loups dans le parc.

Aamo21.jpg

Le tourisme fait vivre une partie de la population du Parc et de la région, notamment Bragance.

Aamo.jpg

Randonnée pédestre (Freguesia de França)

Les cultures de pommes de terre, de céréales (blé et seigle), l’élevage de bétail, et la récolte de châtaignes sont les activités économiques traditionnelles. Le parc compte 8.000 habitants qui travaillent aussi dans la sylviculture, le tourisme et l'écologie.

L'attraction principale du parc pour les touristes est le saupoudrage de 88 petits villages, dont quelques-uns des plus perdus dans les serras, plateaux et vallées[26].

Certains élus et l'état essaient de diversifier les activités économiques. Sur la route de Vinhais : on longe sans cesse le parc naturel de Montesinho, avec ses panneaux. Le parc c'est une politique volontariste et, ici, elle est menée par une poignée d'hommes qui ont vraiment un projet. Mais la mairie de Vinhais achète aussi des panneaux solaires et lutte contre le chômage. La faillite du tissu économique - entrepreneuriat local - oblige à une action forte des pouvoirs publics, malgré la crise[27].

Le Parc de Montesinho est à l'origine de bien des conflits, projets, et mythes[28].

La neige est rare au Portugal, mais le rêve d'installer une station de ski s'est avéré risqué. D'autres projets qui sont devenus des symboles de la région comme la création de l'aire protégée crée une pomme de discorde entre les populations locales du fait des restrictions environnementales[29].

Le parc créé en 1979, mais avant cela Montesinho est déjà une zone de conflit. Les incendies, la nature qui rend impossible de savoir où est la frontière avec l'Espagne et surtout les restrictions imposées aux activités liées à la subsistance[30].

Montesinho a toujours été une montagne emblématique de la région, comme l'a dit Lusa l'un des fondateurs du parc, Dionísio Gonçalves, et était, par conséquent, que Le choix du nom de Montesinho pour l'aire protégée n'a plus aux municipalités de Bragance et Vinhais[31].

NOTES ET RÉFÉRENCES Modifier

.

  1. [http:file:///C:/Users/Acer/Downloads/Portugal_Monteshino.pdf Parc naturel de Montesinho – Portugal]
  2. Parc naturel de Montesinho
  3. [file:///C:/Users/Acer/Downloads/Portugal_Monteshino.pdf Parc naturel de Montesinho – Portugal]
  4. Montesinho
  5. [file:///C:/Users/Acer/Downloads/Portugal_Monteshino.pdf Parc naturel de Montesinho – Portugal]
  6. Montesinho: A serra de conflitos e projetos, de mitos e comoção
  7. Parc naturel de Montesinho
  8. Parc naturel de Montesinho
  9. Parc naturel de Montesinho
  10. Parc naturel de Montesinho
  11. Parc naturel de Montesinho
  12. [file:///C:/Users/Acer/Downloads/Portugal_Monteshino.pdf Parc naturel de Montesinho – Portugal]
  13. Parc naturel de Montesinho
  14. Montesinho
  15. Montesinho
  16. Parc naturel de Montesinho
  17. Flore du Parc Naturel Montesinho
  18. [file:///C:/Users/Acer/Downloads/Portugal_Monteshino.pdf Parc naturel de Montesinho – Portugal]
  19. Parc naturel de Montesinho
  20. [file:///C:/Users/Acer/Downloads/Portugal_Monteshino.pdf Parc naturel de Montesinho – Portugal]
  21. Parc naturel de Montesinho
  22. Parc naturel de Montesinho
  23. Parc naturel de Montesinho
  24. Montesinho
  25. Montesinho: A serra de conflitos e projetos, de mitos e comoção
  26. Lonely Planet Portugal, Country Guides, Abigail Hole, Charlotte Beech, onely Planet, 2005.
  27. Itinerários transfronteiriços na Península Ibérica, Volume 79 de Collection de la Maison des Pays Ibériques, Monografías y estudios, François Guichard, Lorenzo López Trigal, Louis Marrou, Fundación Rei Afonso Henriques, 2000.
  28. Montesinho: A serra de conflitos e projetos, de mitos e comoção
  29. Montesinho: A serra de conflitos e projetos, de mitos e comoção
  30. Montesinho: A serra de conflitos e projetos, de mitos e comoção
  31. Montesinho: A serra de conflitos e projetos, de mitos e comoção

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard