FANDOM


AML

Nancy en 1640.

Mengin II Le Clerc est né après 1461 à Nancy, puisque c'est en 1461 son frère, Nicole, qui est dit plus proche hoir de son grand-oncle Richard le favart Petitgoût. Il est mort avant le 1er mars 1512, mais en 1512[1].


Fils de Jehan Leclerc de Pulligney, le Procureur Général des Vosges, Mengin II Le Clerc est un important négociant, qui est nommé tabellion-juré de la ville de Nancy, le 6 juin 1484[2]. Il est aussi Maître de la monnaie de Nancy, en 1489 et 1490[3]. Son père est Garde des coffres et bijoux du duc, lui est maistre de la monnaie de Nancy, une partie de ses descendants vont être des trésoriers des ducs de Lorraine, puis des rois de France. En 1497, à la création de l'administration municipale de Nancy, il est nommé. Mengin Le Clerc prend la qualité de gouverneur de Nancy, en 1498-1499. Il l'est aussi en 1506-1507 et en 1508-1509. Les quatre gouverneurs sont les principaux bourgeois de la ville et surnommés les quatre petits chevaux de Lorraine[4]. Mengin est seigneur de nombreux fiefs et laisse un héritage important à ses deux fils.






Sa famille Modifier

.

Blason jean le clerc

Blason des Le Clerc de Puligney en 1464.

Arrière-petit-fils de Mengin Le Clerc, Mengin, deuxième du nom, est le fils de Jehan Leclerc de Pulligney (ca 1410-1465)[5].

Jehan Leclerc de Pulligney est bourgeois de Nancy en 1429, anobli le 3 janvier 1464[6] par Jean II de Lorraine.

Dans Le Palais ducal de Nancy, Henri Lepage nous dit qu’après sa victoire sur les Messins le duc Charles II de Lorraine demeure dans la maison qui deviendra celle de Jehan Leclerc de Pulligney, juré, ancêtre de la famille Le Clerc[7].

Lors d'un procès entre Guiot Poignant, le mareschault d'Aspremont et Henri d'Ogéviller, seigneur de Domrémy et de Greux, ainsi que des habitants des dits villages il agit en leur au nom et est leur procureur[8].

Claude Leclerc de Pulligny & Thierry Leclerc de Roville, frères, & fils de Mengin II le Clerc & de Mengette fa femme, natifs de Nancy, vont être anoblis par lettres du duc Antoine, données à Nancy le 1er mars 1512[9]. Ils sont les fils de la femme de Mengin, Mengette. Sa veuve confirme l'acquisition par elle d'un bois à Méréville (M.-et-M.), le 20 mai 1512[10].

Mengin II est le trisaïeul de la sainte Alix Le Clerc.



Généalogie des premiers Le Clerc Modifier

.

Mengin Le ClercCatherine de Gircourt
   │  
   ├── Colin Le ClercN Petitgout
      │  
      ├── Jacques Le Clerc, conseiller
      │  
      ├── Jehan Leclerc de PulligneyN de Pulligny ???
         │  
         ├── Nicole Le Clerc, prêtre
         │  
         ├── Mengin II Le ClercMengette N
            │  
            ├── Thierry Le Clerc de Roville[11].
            │  │  
            │  ├── Pierre Le Clerc de Roville[12].
            │  │  ∞ Alix de Billy
            │  │  │  
            │  │  ├── Marguerite Le Clerc[13].
            │  │     ∞ Nicolas de Gondrecourt, ambassadeur[14].
            │  │     │
            │  │     │     ... --> Descendance Gondrecourt... 
            │  │  
            │  ├── Demange Le Clerc
            │     │
            │     ├── Jean Le Clerc (1500-1602)
            │     │   ∞ Anne Sagay
            │     │   │
            │     │   ├── Alix Le Clerc
            │     │   │
            │     │   │   --> Père de six enfants[15].
            │  
            ├── Claude Leclerc de PullignyCatherine de Treves de Xirocourt
               │
               │ --> Claudon Le Clerc 
               │    x 1546 Nicolas de Lescut de Saint Germain 
               │
               │ --> Barbe Le Clerc 
               │    x 1554 Jean de Lescut de Saint Germain[16].
               │    │
               │    │    ... --> Descendance de Rennel, de Rutant, de Bermand... 
               │
               │ --> Jean Le Clerc[17].
               │     x 1567 Élisabeth Champenois de Nogent[18].
               │
               │ --> Marie Le Clerc[19].
               │    x Nicolas Humbelot[20].
               │    │
               │    │    ... --> Descendance Humbelot...
               │
               │ --> Pierre Leclerc du Vivier
               │      x 1561 Anne Fériet de Varangéville 
               │
               │ --> Claude II Leclerc de Pulligny
               │      x (1) 1580 Claudon Galland de Pulligny[21].
               │      x (2) 1583 Claudon Mengin de Pulligny[22].




Biographie Modifier

.

Un négociant très dynamique Modifier

.

Mengin Le Clerc apparaît dans les Certifikatieboeke d'Anvers en 1497. Il est le premier à commercer avec les négociants anversois et il le fait régulièrement depuis 1487[23]. Il est maître juré des merciers de Nancy en 1499.

Mengin le Clerc marchans jurez de la ville dudil Nancey. Mengin le Clerc archant demeurant à Nancey de 1492 à 1506[24].

Il est fournisseur du duc de Lorraine :

A Mengin le Clerc... pour aulnes de draps délivrez pour habiller les pages... parties signées par Arcide qui en a fait le pris et Marchié avec ledit Mengin[25].



Tabellion-juré et Maître de la monnaie de Nancy Modifier

.

Aml

Double Denier, 1480-1500, Nancy.

Le Clerc est nommé tabellion-juré de la ville de Nancy le 6 juin 1484[26]. Il est aussi Maître de la monnaie de Nancy, en 1489 :

Le 24 février 1489, mandement au receveur général qu’il délivre et paie à Mengin Le Clerc, maistre de la monnaie de Nancy, la somme de vingt huit florins d’or pour un cheval de poil boiard que Monseigneur le duc René II de Lorraine a prins de lui pour donner à Gaillebardet, créau (page) [27].
Soutenue par la fécondité des mines d'argent des Vosges, la Monnaie de Nancy traverse une période d'intense activité au XVModèle:Exp et au XVIModèle:Exp siècle. Elle est dirigée par un entrepreneur privé sur lequel s'exerce un contrôle vigilant et occupe des hommes et des femmes réunis au sein du serment de Lorraine qui garantit un certain nombre de privilèges[28].

En 1490, il est fait mention de Mengin Leclerc, comme maître de la Monnaie de Nancy[29]. François Thun lui succède en 1492



Gouverneur de Nancy Modifier

.

ALJ

Jehan Leclerc de Pulligny, son père, signe des lettres contre les Bourguignons dès 1418.

Le roi René

Aveu au roi René d'Anjou, en 1469.

AML1

Chevaux de Lorraine.

Alj1

Palais ducal de Nancy.

Blason leclerc de pulligny

Blason de ses fils

C'est, à l'année 1497 que remonte la création de l'administration municipale de Nancy. Elle a lieu en vertu de lettres patentes du 12 juin, lesquelles désignent, pour exercer les fonctions de gouverneurs ou de jurés, quatre notables : Etienne Viant, marchand ; Collignon Maréchal, prévôt ; Gérard Cassin, chausselier, et Mengin le Clerc, marchand.

C'est la plus ancienne ordonnance que nous ayons pu recouvrer sur la Police de Nancy, et les officiers à qui l'exercice en est confié, est du Duc René II, en date du 12 Juin 1497. Elle est conçue en ces termes :

Le Roi de Sicile, Duc de Lorraine, Sic., Voulant mettre bon ordre et police en sa Ville de Nancy, par délibération de son Conseil, accorde les points qui s'ensuivent, et pour l'entrétenement d'iceulx commet de part luy les Prévost Collignon, Mengin Leclerc, Lechaussetier, et Etienne Vian, tous bourgeois et habitans dudit Nancy, lesquels ont fait serment en sa présence de bien et léallement les garder, maintenir, faire observer et garder. C'est là ce qu'on appelle Y établissement des Quatre de Ville, qui avec le Prévôt exerçoient la Police à Nancy[30].

René II ayant sans partage la seigneurie de Nancy crée un conseil de ville et ce conseil nomme lui-même quatre élus pour assister le prévôt et juger avec lui les cas ordinaires. Le prévôt nommé par le duc est Me Colignon. Les élus nommés par le conseil sont Mengin, Leclerc, Le Chaussetier et Etienne Vian. Ces quatre principaux bourgeois de la ville sont surnommés les quatre petits chevaux de Lorraine[31].

Mengin Le Clerc prend la qualité de gouverneur de Nancy, en 1498-1499[32]. Nous le retrouvons gouverneur en 1506-1507 et en 1508-1509.

Il fait partie des quatre gouverneurs de ville nommés pour un an. Toutefois il est cité parmi les deux premiers, et est présent aux rédactions d'actes, donc porte le nom de » gouverneurs. Cependant les deux derniers, absents, sont dits des affaires et besongnes dudit Nancey. Nous avons les registres que présentent, les plus anciens commis dans la seconde année de leur gestion; leur compte nous conduit, en 1498, à la Madeleine. Dans ce document, les quatre commis prennent le titre de gouverneurs de Nancy.

Les gouverneurs sont :

  • à l'origine, ... commis de ville [qui] prenaient indistinctement la qualité de gouverneurs, parce que, suivant une expression usitée alors, ils avaient le gouvernement de la cité ; et celle de jurés, sans doute parce qu'ils prêtaient serment, entre les mains du prince, à leur entrée en charge
  • chargés des fonctions de receveurs ;
  • rendaient leurs comptes à la Cour, c'est-à-dire à la Chambre des Comptes de Lorraine, qui avait mission de les contrôler[33].

On possède, pour l'année 1498-99, un registre intitulé :

Deuxieme compte des receptes et despences faictes par les quatre gouverneurs (ou jurés) de Nancey, assavoir Mengin le clerc, le prevost Colignon, Girart le chaussetier et Estienne Viant, des ouvraiges et reparations de Nancey, commenceant leurdicte recepte à la Magdellaine 1498, qui est le 23Modèle:Exp jour de juillet, et finissant à tel jour 1499 inclus.

Et plus bas :

Pour la Court. Les quatre jurez de Nancey pour l'année finye à la Magdaleine mil huit cent dix-neuf.

Le Clerc achète le 9 mai 1499 au nom de la cité une maison à Etienne Viand, marchand en la rue de la boucherie[34].

Quelque temps auparavant, la ville de Nancy avait acheté la moitié de l'hôtel de Huin ; elle demanda au duc de lui accorder l'autre moitié, afin qu'elle pût installer dans l'immeuble les halles. Le duc accueillit cette pétition le 28 décembre 1505. Mais, comme il avait cédé tous les biens confisqués sur le président à Elyon de Grandson, il y eut au sujet de l'hôtel des contestations entre la ville et. François de Viane, seigneur de Listenay, mari de Béguine de Grandsou. La ville y mit fin, le 11 janvier 1507, en donnant 700 francs à ce gentilhomme. La transaction est faite par les quatre gouverneurs de Nancy : Mengin le Clerc, Jacquot Waultier, Didier de Mazières, Waultrin Hannus. La halle fut établie dans cette demeure; on y fit un commerce assez actif au XVIModèle:Exp siècle ; ici avaient lieu les grandes transactions pour la vente du blé[35].



Seigneur de nombreux fiefs Modifier

.

Alix le clerc

Mengin II est le trisaïeul d'Alix Le Clerc.

Le 6 janvier 1508, Andreu de Marches vend à Mengin II Le Clerc, bourgeois de Nancy, un bois situé près de sa seigneurie de Méréville[36].

Mengin Le Clerc semble avoir considérablement enrichi sa famille. Alors que son père n’est cité que comme coseigneur de Pulligney, lui est seigneur ou coseigneur de Pulligny, Ceintrey, Voinémont, Malaucourt-sur-Seille, Chamagne, Érize-Saint-Dizier, Saint-Dizier et Roville-aux-Chênes.

Il possède entre autres à Nancy des maisons et des terrains situés entre la rue Neuve et la rue de Grève, la rue Saint-Nicolas, la ruelle des Capucins, la rue du général Drouot, qui seront achetés en partie à ses petits-enfants en 1624 pour fonder l’abbaye de Notre-Dame de la Consolation. Ses petits-enfants vont occuper des charges importantes ou pour les filles se marier avec de riches et puissants, ce qui se suppose des dotes importantes.

Le 10 novembre 1508, il y a accord entre la dame de Buzy, veuve de sire de Laroche, chevalier et Mengin Le clerc, marchand à Nancy, au sujet de la terre et seigneurie de Pulligney, appartenant au dit feu George de la Roche et assignée en douaire à sa veuve. La sentence est arbitrale[37]. Les Le Clerc sont donc encore dits marchands. Ils achètent des terres aux familles seigneuriales.





Notes et références Modifier

.

  1. L'Intermédiaire des chercheurs et curieux, 1970.
  2. В 2, f" 300 v°.
  3. The Numismatic Circular, Volume 14, Spink & Son, 1906.
  4. Catalogue raisonné des collections lorraines: livres, manuscrits, tableaux, gravures, etc: supplément formant le IIIe volume, François Jean Baptiste Noël, Edition 2, Chez l'auteur, 1855.
  5. Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, de Ambroise Pelletier, Félix Collin de Paradis, Henri Lepage, Léon Germain de Maidy, Paul Lallemand - 1974 - page 459.
  6. Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, Ambroise Pelletier ; préf. d'Otto de Habsbourg-Lorraine ; introd. de Jacques Choux, Paris : Éditions du Palais royal...
  7. Lepage Henri, Le Palais ducal de Nancy, A. Lepage, 1852, p. 15.
  8. Luce, Siméon : Jeanne d'Arc … Domremy : Recherches critiques sur les origines de la mission de la Pucelle. (Paris: Champion, 1886).
  9. Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, Volume 1, Ambroise Pelletier, Jacques Choux, Editions du Palais-Royal, 1974.
  10. Volume 2 de Inventaire-sommaire des Archives départementales antérieures à 1790: Lettres-patentes des ducs de Lorraine et de Barrois, Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Etienne Delcambre, Les Archives, 1951.
  11. Il est anobli par le duc Antoine de Lorraine le Modèle:1er mars 1512 avec son frère Thierry et ils portent d'or au léopard de gueule, armé, lampassé et couronné d'azur au chef de même chargé de trois besants d'or. Société d'archéologie lorraine. Mémoires de la 1893 (SER3, VOL21 = T43), p.103.
  12. Ce fief de Roville est situé à proximité d'Épinal .
  13. Marraine en 1606, Nobiliaire de Saint-Mihiel de Dumont, 1864, page 217, mariage Dictionnaire de la noblesse contenant les généalogies, l'histoire & la ... de François-Alexandre de La Chenaye-Aubert|La Chesnaye-Desbois]], Badier, 1774- page 278.
  14. Avocat à Saint-Mihiel. Conseiller à la Cour des Grands Jours. Président des Grands Jours de Commercy en 1633. Conseiller d'État de Lorraine et ambassadeur à Mayence, fils d'un conseiller d'État sous le duc Charles III, il est envoyé en Espagne en 1606. D'après François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, il est le 8Modèle:Exp degré issu de Humblet de Gondrecourt, administrateur des finances de Robert, comte de Bar, conseiller des États du Barrois en 1358 et décédé en 1360.
  15. Ascendant des familles Vaudré et Puis, banquiers d’Épinal, de Gironcourt, de Saint-Haouen, de Sury-Apemont, de Villentroys, Bastien, Delsart, Collet, Fefvrel... (Renard Edmond, La Mère Alix Le Clerc... , p.6n.)
  16. Vice-bailli de Nancy, Tabellion à Nancy et Lieutenant de bailli, comte du Saint-Empire romain germanique, seigneur de Pixéricourt et de Malzéville.
  17. Argentier de Charles III de Lorraine (1543-1608), conseiller, auditeur en la Chambre des Comptes de Lorraine. Bulletin de la Société d'archéologie lorraine, de Société d'archéologie lorraine - 1855, p.249.
  18. Créancière du duc qui lui constitue une rente de 367 écus (en plus de celle de 1607 qu'elle perçoit déjà de concert avec son frère), assignée comme la première sur la recette du comté de Vaudémont. Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, Ambroise Pelletier ; préf. d'Otto de Habsbourg-Lorraine ; introd. de Jacques Choux, Paris : Éditions du Palais royal. Descendante de Wambert de Soissons, comte de Chaumont, baron de Nogent, marié en 1243 julien avec Sophie de Rynel.
  19. Jean Le Clerc est allié par elle à diverses bonnes maisons de Paris.
  20. Son père est écuyer et seigneur de Sergueux et Langres en Champagne. Nicolas est bailli de Châtillon-sur-Seine. Il est anobli par lettres de noblesse de Charles III de Lorraine, le 23 février 1565. Source : François-Alexandre de La Chenaye-Aubert.
  21. Inhumée nef de l’église de Pulligny, fille de Mengin et Françoise du Gaillard. Société d'archéologie lorraine. Mémoires de la 1893 (SER3, VOL21 = T43), p.103.
  22. Il s’agit de deux personnes totalement différentes. La 1Modèle:Ère Claudon est morte selon sa plaque mortuaire en 1582. Jean Le Clerc naît en 1587. Cette deuxième femme est la descendante d’une famille d’ancienne noblesse qui tire son origine de la Lorraine allemande, où est située la baronnie de Mengin ou de Menghen, sur la Sarre, dont les barons sont reconnus chevaliers libres dès le XIIModèle:Exp siècle. Son père est capitaine dans les bandes de Piémont. Elle reste attachée à la religion catholique après la conversion de son mari.
  23. Nancy-le-Duc, essor d'une résidence princière dans les deux derniers siècles du Moyen Age, Jean-Luc Fray, 1986, Société Thierry Alix, p. 282 et 302.
  24. Annales de l'Est, Fédération historique lorraine, Université de Nancy II, Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Lille, Berger-Levrault 1978.
  25. Annales de l'Est, Fédération historique lorraine, Université de Nancy II, Faculté des lettres et sciences humaines, Université de Lille, Berger-Levrault 1978.
  26. В 2, f" 300 v°.
  27. Mémoires de Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain - 1875, page 215 et Réunion des Sociétés des Beaux-Arts des Départements - 1914, page 327.
  28. Le fonctionnement de la Monnaie de Nancy aux XVIe et XVIIe siècles.
  29. Réunion des Sociétés des Beaux-Arts des Départements, Ministère de l'éducation nationale, 1914.
  30. Histoire des villes vielle et neuve de Nancy, depuis leur Fondation jusqu'en 1788, J.J. Lionnois, Hoenez, 1811.
  31. Catalogue raisonné des collections lorraines: livres, manuscrits, tableaux, gravures, etc: supplément formant le IIIe volume, François Jean Baptiste Noël, Edition 2, Chez l'auteur, 1855.
  32. Les archives de Nancy, ou Documents inédits relatifs à l'histoire de... p.80.
  33. Les archives de Nancy, ou Documents inédits relatifs à l'histoire de... , p.80.
  34. Histoire de Nancy, Volume 1, Christian Pfister, 1902, p.666.
  35. Histoire de Nancy, Volume 1, Christian Pfister, 1902, p.666.
  36. Les cahiers d'histoire, de biographie et de généalogie- travaux historiques, études... Par Georges Poull, p. 65.
  37. Publications de la Société pour la recherche et la conservation des monuments historiques dans le Grand-Duché de Luxembourg, Volume 33, 1879, p.426.



Articles connexes Modifier

.



Liens externesModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard