Fandom

Wiki Guy de Rambaud

Latinus Drepanius Pacatus (poète)

331pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Aea7.jpg

Reconstitution de Burdigala (Bordeaux) à cette époque.

Latinus Drepanius Pacatus II est né vers 380 et mort après 431, date de la mort de saint Paulin.


Latinus Pacatus Drepanius II, peut-être un ancêtre lointain de la Famille de Rambaud est selon tous les historiens de son temps un membre de la gens Latinia. On peut citer comme preuves : Trebellius Pollio, Aurelius Victor, dans son Epitome de Caesaribus, Eutropius, Paulus Orosius, Zosimus, Joannes Zonaras, et le Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology. Il est le fils du Proconsul Latinus (ou Latinius ) Pacatus Drepanius[1], Pacatus. Moreri lui donne trente années de moins que son père[2].

C'est un poète chrétien du Ve siècle[3]. Pacatus fait sa demeure au-delà de la mer, par rapport à la ville de Nole, c'est-à-dire dans les Gaules, et très probablement dans le Bourdelois.

Le jeune Pacatus, héritier des talents de son père et de son goût pour la poésie, est un des chrétiens les plus distingués de l'Aquitaine. Il paraît qu'il vit dans la plus grande intimité avec saint Paulin de Nole (353-431), dont il veut être l'historien[4].

Pacatus II est un jeune homme d'une famille patricienne, et célèbre pour ses belles lettres, et surtout pour sa poésie, qui n'est pas en partie érotique, comme celle de son père. On ne sait point s'il accompagne son père à Rome et en Afrique. On ne sait pas non plus quand il se convertit ?

BIOGRAPHIE Modifier

.

L’Histoire littéraire de la France considéré le correspondant d’Uranius comme un descendant du panégyriste de Théodose :

Il paroît que Pacatus n’était qu’un simple Laïc, puisque le prêtre Urane le nomme son très cher fils. On ne sçait point s’il ne fut pas élevé à quelque charge, comme son père, ou son aïeul, qui étoit Païen. Mais il eut au-dessus de lui l’avantage d’être Chrétien, qui est incomparablement plus estimable que toutes les hautes fortunes, & tous les honneurs temporels. C’est ce qu’il est aisé de juger par le dessein qu’il avoit formé d’écrire la Vie de S. Paulin Évêque de Nole[5]

Traité contre Porphyre (410 - 420) Modifier

.

Aapo18.jpg

Porphyre de Tyr.

Pacatus II écrit un traité contre Porphyre de Tyr (234 - 305), cité par Victor de Capoue, connu par des extraits contenus dans la chaîne de Jean Diacre. Ce texte dater de 410 - 420 environ[6].

Anne-Marie Turcan-Verkerk écrit :

Connue uniquement par le manuscrit Paris BNF lat. 12309, cette chaîne cite explicitement un traité de Pacatus contre Porphyre, qui devait être divisé au moins en deux livres, puisque Jean cite par deux fois le livre I (Paris BNF lat. 12309 f. 15 "Pacatus contra purporium liber primus" [fragm. I], f. 48v "Pagatus contra porphirium" liber .I.[fragm. II]) ; cf. A. von HARNACK, "Neue Fragmente...", sur ce point, p. 277. C’est A. von H ARNACK, "Neue Fragmente...", qui a attribué à Pacatus les fragments d’un traité contre Porphyre cité sous le nom de Polycarpe par Victor de Capoue : ayant montré que le texte auquel s’oppose le polémiste ne peut être que le traité de Porphyre contre les chrétiens, Harnack montre ensuite que l’adversaire de Porphyre ne pouvait pas être un grec, mais un latin citant les textes bibliques dans un ordre pré-hiéronymien qui est aussi celui que connaît Ambroise de Milan; les parentés de la chaîne contenant ces pseudo-polycarpiana avec la chaîne de Jean Diacre contenant des extraits du traité de Pacatus contre Porphyre poussent Harnack à identifier l’auteur anonyme de ces pseudo-polycarpiana avec Pacatus [7].

Après la mort Paulin de Nole (431) Modifier

.

A643.jpg

Office de saint Paulin.

En 431, il écrit deux lettres au prêtre Uranus qui a assisté à la mort de l'évêque de Nole, pour lui en demander la relation des faits.

Le prêtre Uranius lui envoie un lettre dans laquelle il fait le récit de la mort de Paulin de Nole, survenue en 431[8]. Il lui envoie ce récit en donnant à Pacatus le nom de très cher fils, et le qualifiant en même temps de son illustre seigneur.

Pacatus a 70 ou 80 ans en 431 : or Uranius s’adresse à lui en lui disant fili carissime. Même si fili peut être dit par un prêtre à un laïc, on évite de l'employer avec des vieillards. Le correspondant d’Uranius doit donc être un jeune parent de Pacatus Drepanius[9]. On voit aussi que Pacatus est un riche et puissant laïc[10].

À la fin, Uranus l'exhorte d'exécuter au plus tôt son dessein, et de mettre promptement au jour une Histoire qui devoit acquérir beaucoup de gloire à son auteur, et dont la postérité tireroit de grands avantages[11].

Uranus lui dit qu'ayant à passer la mer dans peu de temps pour faire apparemment un voyage en Gaule, il souhaite avoir la satisfaction de lire cet ouvrage, avant que de s'en retourner à Nole.

On ignore ce que devient un dessein si noble. L'on ne sait pas si Pacatus l'exécute, comme il l'a projeté. Car on ne trouve nulle part aucun autre vestige de cette vie du saint.

Saint Grégoire de Tours, dès le siècle suivant, assure qu'il n'a rien lu sur la vie de saint Paulin de Nole (353 - 431), hors la relation de sa mort par le Prêtre Uranus[12].

Mais, saint Jérôme nous en dit autant au sujet du premier livre de Phébade contre les Ariens, et nous aimons mieux croire que l'ouvrage de Pacatus a disparu avec tant de chefs-d'œuvre emportés par les révolutions et guerres qui vont bouleverser l'Aquitaine et les Gaules[13].

Descendance Modifier

.

Latinus Drepanius Pacatus II est le père de Alethius.

A642.jpg

Fresques romaines, musée d'Aquitaine, Bordeaux.

Notes et références Modifier

.

  1. Francia; Forschungen zur Westeuropaischen Geschichte, Volume 10, Deutsches Historisches Institut (Paris, France), Germany (West). Bundesministerium für Bildung und Wissenschaft, W. Fink 1983.
  2. Le grand dictionnaire historique ou Le melange curieux de l'Histoire sacrée et profane ..., Volume 4 Jean Desaint, P. Alexandre Le Prieur, Charles Saillant, Antoine Boudet, Illustré par François Boucher, Thomassin, Tardieu, Desmarets, Éditeur chez les libraires associés Le Mercier, Desaint & Saillant, Jean-Thomas Herissant, Boudet, Vincent, Le Prieur, 1759.
  3. Histoire littéraire de la France: ou l'on traite de l'origine et du progrès, .... Qui comprend le cinquième siècle de l'eglise, Ordo Sancti Benedicti Congregatio Sancti Mauri, Paulin Paris, Palmé, 1865.
  4. Histoire religieuse et monumentale du diocèse d'Agen, Volume 1, Abbé Barrère, Achille Chairou, 1855.
  5. Anne-Marie Turcan-Verkerk, Un poète latin chrétien redécouvert : Latinius Pacatus Drepanius, panégyriste de Théodose, Bruxelles, 2003 (Collection Latomus, 276).
  6. Anne-Marie Turcan-Verkerk, Un poète latin chrétien redécouvert : Latinius Pacatus Drepanius, panégyriste de Théodose, Bruxelles, 2003 (Collection Latomus, 276).
  7. Anne-Marie Turcan-Verkerk, Un poète latin chrétien redécouvert : Latinius Pacatus Drepanius, panégyriste de Théodose, Bruxelles, 2003 (Collection Latomus, 276).
  8. Anne-Marie Turcan-Verkerk, Un poète latin chrétien redécouvert : Latinius Pacatus Drepanius, panégyriste de Théodose, Bruxelles, 2003 (Collection Latomus, 276).
  9. Anne-Marie Turcan-Verkerk, Un poète latin chrétien redécouvert : Latinius Pacatus Drepanius, panégyriste de Théodose, Bruxelles, 2003 (Collection Latomus, 276).
  10. Histoire religieuse et monumentale du diocèse d'Agen, Volume 1, Abbé Barrère, Achille Chairou, 1855.
  11. Histoire religieuse et monumentale du diocèse d'Agen, Volume 1, Abbé Barrère, Achille Chairou, 1855.
  12. Histoire littéraire de la France: ou l'on traite de l'origine et du progrès, .... Qui comprend le cinquième siècle de l’Église, Ordo Sancti Benedicti Congregatio Sancti Mauri, Paulin Paris, Palmé, 1865.
  13. Histoire religieuse et monumentale du diocèse d'Agen, Volume 1, Abbé Barrère, Achille Chairou, 1855.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard