Fandom

Wiki Guy de Rambaud

L'ours de la péninsule Ibérique

333pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager


                        L'ours de la péninsule Ibérique


Aoi.jpg

L'ours brun dans la péninsule ibérique compte deux populations distinctes, l'une située dans les montagnes pyrénéennes (en partie du côté français) et l'autre plus importantes dans les Monts Cantabriques.

Aoi13.jpeg

Dans le temps celui qui tuait un ours était un héros. De nos jours il est un paria. Mais si l'on veut empêcher d'extinction de l'ours il faut que la justice soit exemplaire et d’exception.

Grâce à l'analyse de l'ADN mitochondrial les chercheurs savent que la famille européenne des Ursus arctos arctos (= ours bruns eurasiens) s'est divisée en deux sous-groupes, un dans la péninsule Ibérique, l'autre dans les Balkans. Les populations d'ours bruns présents partout en France étaient de ce sous-groupe ibérique, comme d'autres survivantes dans le sud de la Scandinavie.

L'ours brun ibérique est introduit en Afrique de l'Espagne par les Romains[1]. Comme l'Ours de l'Atlas, sous-espèce de l'Holocène, les derniers individus de cette espèce semblent avoir été tués à la fin du XIXe siècle.

Au cours de l'Histoire l'ours a disparu de toutes les régions de France, sauf des Pyrénées où un groupe en voie d'extinction est officiellement protégé. Les stocks appartenant à la même lignée génétique dans les Pyrénées sont en effet dans un état ​​précaire. Par contre dans les Monts Cantabriques, les scientifiques nous disent que la situation de l'ours brun s'y améliore.

Comme les ours en Scandinavie du sud sont venus en contact avec la lignée génétique de l'Est, l'Europe demande une nouvelle fois à la France de ne pas continuer à être lamentable en matière de valorisation de la biodiversité. L'affaire concerne particulièrement le Béarn où ne subsistent que deux mâles. Les associations militent pour le lâcher de femelles dans cette partie du massif en vain[2]. Espérons que les femelles ours bruns relâchées viennent de la Cordillère Cantabrique pour éviter l'extinction des traits génétiques des ours autochtones.

Dès l'époque préhistorique, l'ours incarne une divinité. Il existe de nombreuses formes de vénération liées à sa chasse. Étroitement associé à des pratiques et traditions païennes, l'ours et ses cultes vont être combattus par l'Église catholique.

Aoi7.jpeg

El oso pardo pirenaico Camille.

HISTOIRE DE L'OURS IBÉRIQUE Modifier

.


Article détaillé : Histoire de l'ours en France et en Espagne


A la Préhistoire Modifier

.

Aoi8.jpeg

Illustration de José Emilio Toro Pareja, Paysage de La Araña (Málaga) au Pléistocène.

Les travaux sur l'ADN mitochondrial de cellules de la base de poils d'ours, menés en 1992 par Pierre Taberlet et Jean Bouvet, viennent conforter les données paléontologiques. L'ours brun ibérique et des Pyrénées se serait séparé il y a environ 600.000 ans de la lignée qui a donné l'ours brun d'Amérique du Nord, le grizzli (Ursus arctos horribilis) et l'ours polaire (Ursus maritimus). Ces auteurs ont, en 1994, après avoir étudié un échantillonnage d'ours européens, élaboré un arbre phylogénétique[3].

...

L'Ours des cavernes apparu il y a 250.000 ans, disparaît, il y a 27.500 ans. Il était présent dans toute l'Europe et particulièrement dans les Pyrénées qui fait partie des zones où le plus d'ossements ont été retrouvé[4].

...

Les grecs de l'Antiquité, et plus particulièrement les philosophes, parlaient de doxa pour désigner l'ensemble des croyances, des opinions, des images, des visions et autres préjugés qui servent à un individu à se faire une représentation de la réalité. Le fait que l'Ours des cavernes, énorme et dangereux, et l’Ours brun, plus petit, omnivore, et fuyant les hommes, aient vécu dans les mêmes lieux à la même époque, est-il la raison du comportement d'une poignée d'arriérés vis à vis de cet animal presque inoffensif ?

Aoi30.jpeg

“Lion et ours des grottes”, Grotte Chauvet.

Du temps de l'antiquité Modifier

.

Aoi0.jpg

Ours de Porcuna (Jaén, en Andalousie), sculpté par le peuple Túrdulo (Ier siècle av. J.-C.).

L'ours de Porcuna est une sculpture ibérique datant du Ier siècle av. j.-c., réalisée par le village de Turdulos. C'est en fait un ours qui est assis, le pied gauche repose sur un herma, surmonté d'une coiffure de buste avec courbes. Les ours pour les peuples Ibères étaient funéraires en caractère.

...

Dès l'époque préhistorique, l'ours incarne une divinité. Il existe de nombreuses formes de vénération liées à sa chasse.

Dans le système tripartite indo-européen, l'ours est l'emblème de la classe guerrière [5]. Le culte des loups et ours est profondément enracinée chez les Européens[6] et ne se suscitent que la haine au niveau des religions des Ahl al-Kitab (= gens du Livre)[7], inspirées par le monothéisme de l'Ancien Testament, soit le judaïsme, le christianisme et l'islam. ...

Aoi11.jpeg

Mosaïque de Piazza Armerina, en Sicile.

Au moyen-âge Modifier

.

Aoi12.jpeg

la Bible de Winchester donne comme modèle un civil frappant un petit ours avec un gourdin (fin XIIe siècle).

Vénéré et aimé par les peuples européens, et les vieilles religions de leurs ancêtres, l'ours brun va devenir du fait de la propagande des autorités chrétiennes un animal qu'il faut éliminer. Le lion, du fait des origines moyen-orientales de cette religion devient le roi des animaux.

...


Tous les rituels liés à une forme vénération de l’ours, ainsi que les déguisement souvent associés à des pratiques transgressives liées à la fertilité, furent interdits et sévèrement combattus par les autorités chrétiennes. Vers 852 une prescription aux évêques ordonne de la province de Reims de ne plus les tolérer. Les déguisements d’ours furent eux aussi interdits, de même qu’au IXe siècle les jeux avec des ours, peut-être inspirés de ceux du cirque de la Rome antique.

Aoi31.jpeg

Chasse à l'ours dans les Pyrénées[8].

De 1492 à nos jours Modifier

.

Aoi4.PNG

L'évolution de la population d'ours en France (En clair au XVIe siècle. En foncé en 1789)[9].

Dans la péninsule ibérique depuis le Moyen Age il n'y a plus eu un seul être humain tué par un ours.

...

Une cause du déclin de l'ours en Europe a été celui de son habitat, qui s'est accéléré au XVIIe siècle, puis au XIXe siècle.

...

L'ours de l'Atlas (Ursus arctos crowtheri, aussi nommé ours de Barbarie) est une sous-espèce de l'Holocène récemment éteinte en Afrique du Nord. Dans le même temps l'ours ibérique, introduit par les Romains en Afrique du Nord, est exterminé dans l'Atlas, de la Tunisie au Maroc. Les derniers individus de cette espèce semblent avoir été tués ou être morts récemment (à la fin du XIXe siècle).

À l'époque moderne Modifier

.

Aoi20.jpeg

La Principauté d'Andorre essaie de conserver quelques vieilles traditions : la Danse des Ours à Encamp.

À l'époque moderne, les populations d'ours sont victimes de pressions (comme celles des éleveurs dans les Pyrénées), de l’empiétement de l'homme sur son habitat naturel, de la fragmentation des forêts, du braconnage, des poisons, des pièges...

En France, le Parc national des Pyrénées n'a pas été créé sur un territoire vraiment idéal pour les ours, mais là où les promoteurs, bergers et forestiers ont jugé qu'il serait le moins gênant pour eux. Aucune population viable d'ours ne s'y est donc jamais spontanément et durablement installée.

...


Aoi15.jpeg

Monument représentant un ours. Puerto de San Glorio (frontière du León et de la Cantabria, 1.609m, Picos de Europa).

L'OURS IBÉRIQUE EN 2016 Modifier

.


Taille et aspect Modifier

.

Aoi17.jpeg

Andorre : Ours des Pyrénées.

Aoi18.jpeg

France 1991 : Ours des Pyrénées.

Treize mâles et quinze femelles ont été pesés entre 1957 et 1965 moyennes obtention de 133 kilos pour les mâles et 85 pour les femmes. Deux autres mâles mesurés par les scientifiques ont mesuré 192 et 160 cm de la pointe du museau à la base de la queue, qui mesurait 7,5 et 8 cm respectivement. La hauteur au garrot est de 90 cm à 1 m. Le record a été établi en 1848 quand on a chassé un mâle de 350 kilos.

Dans les Pyrénées, il a été constaté qu'un ours qui a été surnommé Papillon avait 29 ans quand il est mort.

Sa couleur varie d'un individu à l'autre. Il peut aller de l'or brun et lumière très sombre, à travers diverses teintes de gris. Les nouveau-nés ont généralement une assez large col blanc autour du cou, d'une marque disparaît normalement après la première mue à un an.

Dans certaines situations défavorables ils se tiennent debout sur leurs pattes de derrière pour augmenter leur champ de vision.

Leur ouïe est excellente.

Grâce à son odorat l'ours peut détecter sur de longues distances la présence de nourriture ou d'un partenaire sexuel pendant la saison des amours.

Reproduction Modifier

.

Aoi16.jpeg

Espagne 1996 : Oso pardo iberico. Ursus arctos, Braunbär. Ours brun.

Les ours atteignent la maturité sexuelle entre 3 et 5 ans sont polygames et les coït ont a lieu entre mai et Juillet. La véritable gestation dure environ deux mois. Donc c'est en pleine hibernation en janvier dans sa tanière que la femelle donne naissance à un ou trois jeunes. Ils vivent avec leur mère un an et demi. L'intervalle entre les deux portées est d'au moins deux ans.

Les ours passent l'hiver dans leurs tanières, où ils dorment, sans modification de la température de leur corps.

Nourriture Modifier

.

Aoi29.jpeg

L'alimentation des ours ibériques dans les monts Cantabriques est en grande partie constituées de baies, de glands et de fruits.

Les ours sont omnivores : au printemps et à l'automne de leur régime alimentaire est essentiellement végétale, mais aussi apprécier la charogne. Sa nourriture préférée se sont les nids d'abeille de miel. En outre, ils chassent de petits vertébrés et les insectes. Ils pêchent aussi dans les torrents le saumon ou d'autres poissons. Parfois ils mangent des animaux domestiques ou sauvages. Cela se produit surtout quand ils sont traqués ou dérangés par les hommes. Ils doivent alors chasser de nuit ou par très mauvais temps. Dans le Parque Nacional de los Picos de Europa et d'autres parcs espagnols ils sont vraiment heureux depuis quelques années[10].

Les femelles se déplacent habituellement par des zones de plusieurs dizaines de km². En revanche, les mâles ont de grandes aires d'alimentation, parfois 2.447 km². Ils apprécient les forêts de feuillus espagnoles, mais utilisent également les formations arbustives, des taches de broussailles et de zones rocheuses.

État des populations d'ours ibériques Modifier

.

Présent dans toute la péninsule ibérique et la France, l'ours ibérique est réduit à quatre populations isolées dans le Nord de l'Espagne et le sud de la France (une superficie totale entre 7.000 et 10.000 km²).

État des populations dans les Monts Cantabriques Modifier

.

Aoi1.PNG

L'évolution de la population d'ours dans les Monts Cantabriques est très bonne. Elle est maintenant de 200 au lieu de 60.

Aoi24.jpeg

Contabilizados 200 osos en la Cordillera Cantábrica. El oso vive un buen momento.

Dans les Monts Cantabriques, les ours sont désormais 180 à l'ouest, répartis sur environ 2.600 km². Le recensement de 2013 dénombraient 62 oursons. Cette population est répartie sur les montagnes de l'Alto Sil (27%), les montagnes environnantes de Lugo (2,5%), bien que dans les Asturies est où elle occupe plus grande surface (70,5%). Dans Leon, les ours sont principalement situées dans les municipalités de Laciana, Palacios et Páramo del Sil , tandis que dans Lugo généralement vu dans les municipalités de Cervantes et Navia.

La population de l'Est occupe une superficie d'environ 2.480 km². On estime que dans cette région vivent aujourd'hui entre 25 et 30 copies.

Les deux populations sont séparées par 30-40 km. Cependant, depuis 2008, des preuves génétiques, trouvées à l'Université d'Oviedo, démontrent qu'il y métissage entre les deux populations.

Les ours bruns, de nos jours, traversent la frontière portugaise à certaines occasions.

Il y a toujours des risques pour les corridors écologiques qui limitent la consanguinité, du fait des activités minières et touristiques...

Néanmoins le président de la Fondation Brown Bear se félicite de l'augmentation de l'acceptation sociale de cet animal par les populations avec lesquelles il vit et la baisse du braconnage[11].

Ce n'est pas hélas le cas dans les Pyrénées françaises, où nos politicards font du clientélisme électoral.

État des populations dans les Pyrénées Modifier

.

Aoi26.jpeg

Autopsie de Franska une mort accidentelle. Accidents les pièges à ours, les pots de miel avec du verre pilé ou du poison, les traques avec des chiens... Le corps de cette pauvre bête était percé par des dizaines de plombs.

Aoi50.jpeg

Les Pyrénées ne sont hélas pas le seul endroit où l'on tue encore des ours.

En France, le Parc national des Pyrénées n'a pas été créé sur un territoire vraiment idéal pour les ours, mais là où les promoteurs, bergers et forestiers ont jugé qu'il serait le moins gênant pour eux. Aucune population viable d'ours ne s'y est donc jamais spontanément et durablement installée.

Dans les Pyrénées Atlantiques la situation est catastrophique. Il reste deux mâles. L'ourse Franska, baptisée ainsi en 2006 par les techniciens slovènes, en hommage à la France, sa terre d'accueil, a fini sa vie criblées de plombs sous les roues d'un chauffard. Aucune condamnation et pas de nouveau lâcher, l'Europe se fâche[12].

Mais les associations insistent sur la nécessité d'un renforcement de la population par de nouveaux lâchers de mâles et de femelles, comme l'avait préconisé une expertise du Muséum national d'histoire naturelle en 2013. Le lâcher d'un mâle sur le versant espagnol est prévu en 2016 ou 2017. Ils sont désormais une trentaine d'ours dans la chaîne, au lieu de 25, mais la consanguinité et l'attitude de nos politicards gouvernement les vouent à l'extinction.

Souvent dérangé et effrayé par l'homme et obligé de se cacher le jour, l'ours doit se nourrir, plus difficilement, la nuit ou par mauvais temps. Mal nourri à l'automne, il se réveille plus tôt et peut être plus encore tenté par les moutons ou ruches non surveillés ou mal protégés. En Italie ou en Espagne les bergers sont plus nombreux et avec de gros chiens protègent les troupeaux.

Aoi27.jpeg

Lundi 1er novembre 2004, Cannelle, la dernière ourse de souche pyrénéenne est tuée par René Marquèze.

LE GÉNOCIDE CONTINUE Modifier

.

Aoi14.jpeg

Désormais partout dans le monde des hommes et des femmes luttent pour la défense des ours.

Aoi1.jpg

Le mal qu'ont fait aux ours n'a pas de limites. Bulgarie: retrait d'anneaux des narines d'un ours brun, grâce à la Fondation Brigitte Bardot.

Aoi23.jpeg

1930, Grenoble : Martin et Mirka sont deux oursons bruns des Alpes, les derniers. Leurs parents et deux autres ours des Alpes adultes coûtant trop cher à nourrir, sont abattus pour faire des économies et mangés par les politicards d'alors.

Aoi3.jpg

Poutine faisant des analyses pour des études sur les populations d'ours polaires. On imagine par nous politicards l'imiter.

À l'époque moderne, les populations d'ours sont victimes de pressions (comme celles des éleveurs dans les Pyrénées), de l’empiétement de l'homme sur son habitat naturel, de la fragmentation des forêts, du braconnage, des poisons et des pièges.

Les ours ibériques sont effrayés par les humains. Certes, comme même des espèces réputées inoffensives, ils défendront vigoureusement leur progéniture s'ils la sentent menacée.

Ceux qui tuent ce sont certains hommes. Au cours de la période 1980-1994 il y a 54 décès d'ours non naturels dans la Cordillère Cantabrique. Parmi ceux-ci, 36 dans l'Ouest et 18 à l'est.

Causes de la mort des ours :

  • tirs : 27
  • pièges : 15
  • poison : 4.

Au printemps de 1980, un ours avec trois oursons dans les montagnes de Genestoso, ont été tués. Dans les premiers mois de 1981, on vendait encore de la viande d'ours sur un marché à Cangas de Narcea. En 1984, on a retrouvé dans la forêt de Hormas (Riaño) un ours empoisonnés à la strychnine. Mais si les pièges, le poison et le braconnage causent encore des décès côté espagnol, ceux-ci deviennent nettement moins fréquents.

Dans les Pyrénées françaises la dernière ourse de souche, Cannelle a été abattue par un chasseur en 2004, ce qui a provoqué une vague de protestations et d'indignation de la part d'associations de protection de la nature et de défense des animaux (SEPANSO-Béarn, FIEP Groupe Ours Pyrénées, Nature Midi-Pyrénées, SNPN, ASPAS, One Voice, FNE, 30 Millions d'Amis, Fondation assistance aux animaux, Fondation Brigitte Bardot, SPA, WWF, Pays de l'Ours - Adet, Ferus...). Nos politicards appellent cela de la légitime défense.

La première ourse introduite, en 2006, Palouma, a été retrouvée morte dès août 2006 au bas d'une barre rocheuse à 2.100 m d'altitude.

La deuxième ourse introduite, Franska, est morte accidentellement, criblée de plombs, percutée mortellement par une voiture le 9 août 2007.

Dans d'autres cas on parle l'effet de la foudre, une chute mortelle... On ne parle pas des ours qui agonisent à cause du poison, du verre pilé, des pièges...

Bien que les sondages montrent qu'une large majorité de la population est favorable au maintien d'une population ursine en France, l'espèce est toujours au bord de l'extinction dans ce pays qui abritait encore une centaine d'ours au début du XXe siècle. Il en est de même pour le lynx et le loup qui sont sauvés en Italie et en Espagne, mais traqués ou braconnés chez nous.

Alors que des hommes et des femmes luttent chaque jour un peu plus nombreux pour défendre la faune et la flore, allons-nous tolérer que même des dirigeants écologiques lancent des appels au meurtre des espèces en voie de disparition, bafouant ainsi les lois internationales ?

Un exemple :

Le dressage d'ours était très populaire, et continue à se perpétuer jusqu'à nos jours. Les animaux sont dressés dans des conditions violentes (à l'aide de fouets, tisons enflammés, drogues etc.). Les montreurs d'ours leur font arracher les dents. Certains pays, considérés à tort comme arriérés : la Turquie, la Grèce ou la Bulgarie ont interdit l'exhibition d'ours dits savants. Mais pas la France de Sarkozy ou Hollande !

Il est vrai que les ours ne votent pas !

Aoi9.jpeg

Sur les traces de l'ours, du lynx et des loups Almerienses. Ils vivaient en Espagne déjà à la préhistoire. De nos jours ours, lynx et loups n'y sont plus des espèces en voie de disparition et détestés comme en France.

NOTES Modifier

.

  1. Calvignac, Sébastien; Hughes, Sandrine; Hanni, Catherine (2009). La diversité génétique de l'ours brun en voie de disparition (Ursus arctos) populations au carrefour de l'Europe, l'Asie et l'Afrique. La diversité et distributions 15 : 742-750.
  2. Sauvegarde de l'ours: l'Europe demande une nouvelle fois à la France d'agir
  3. En Europe depuis longtemps
  4. Bear (Reaktion Books - Animal), Robert E. Bieder, August 18, 2005. Edition: 1.
  5. Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, Dictionnaire des symboles,‎ 1982 (1re éd. 1969), p. 716.
  6. Culto al oso en la Hispania celtibera (2011)
  7. Daniel Sibony, Les trois monothéismes, Paris, Seuil, Coll. Points, 1997, p. 59-60.
  8. Une conférence sur une page oubliée de l’histoire des Corbières au Moyen Age.
  9. L’Ours brun: Biologie et histoire, des Pyrénées à l’Oural, Parthénope, Pascal Etienne, Jean Lauzet, BIOTOPE, 2009.
  10. Oso pardo, su alimentación en la Cordillera Cantábrica
  11. La población de osos en la Cordillera Cantábrica se ha triplicado en 20 años
  12. Sauvegarde de l'ours: l'Europe demande une nouvelle fois à la France d'agir

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard