FANDOM


Blason jean le clerc

Blason des Le Clerc de Puligney en 1464.

Jehan Leclerc de Pulligney, dit Chappellain[1], est né vers 1395 à Remiremont (Épinal) et décédé après le 25 octobre 1464, certainement à Nancy.


Jehan Leclerc de Pulligney est l'un des premiers membres de la famille Le Clerc. Il est, entre 1416 et 1420, écuyer, conseiller du roi et Garde des coffres et des joyaux du duc, Charles II de Lorraine (1364-1431), selon les Comptes généraux de l'état bourguignon entre 1416 et 1420[2]. Jehan Leclerc de Pulligney signe les Lettres portant révocation des bannissemens et proscriptions prononcées contre le duc de Bourgogne et ses partisans, par arrêts du parlement ou par commission, à Paris, le 9 juin 1418.

Il est bourgeois de Nancy en 1429. Charles II de Lorraine (1364-1431) loge dans sa future demeure en 1431.

Jehan Leclerc de Pulligney est anobli, par le duc René, le 3 janvier 1464. Il est Procureur Général des Vosges avant 1461, et nous avons un document de lui où il agit comme tel le 25 octobre 1464.

Sa famille Modifier

.

Blason leclerc de pulligny

Blason de Claude Leclerc de Puligney (1485 - 1562).

Mengin Le Clerc (1310 - 1360) est l'ancêtre de la famille Le Clerc. Sa femme est la fille et la sœur d'écuyers, les Gircourt. Le nom Leclerc... devient Leclerc de Pulligny en partie à cause du fait que sa femme est la belle-sœur d'une Pulligny. Certains Le Clerc, comme Jehan Leclerc, sont dits de Pulligney. Mengin Le Clerc est de Deyvillers (= Épinal), mais selon Le Pays lorrain, la famille Le Clerc est originaire de Remiremont[3].

Mengin Le Clerc (1310 - 1360) est le père de Colin Le Clerc, échevin de Nancy en 1393. Ils sont au nombre de deux et placés sous l'autorité de l'assemblée générale des habitants. Le 4 juin 1393, un créancier de Nancy donne quittance à la communauté des habitants et à lour aiant cause Jehan Bailli, Didier Coley et Colin Le Clerc tabellion. Et en ces trois personnages nous voyons les trois échevins de la cité[4]. Colin est marié à une Petitgout. Cette famille des Petitgout ou Petitgot va se perpétuer longtemps à Mirecourt. On trouve un Didier Petitgot, maire de la ville en 1545. Elle est la nièce de Richart, dit le Favart, bourgeois de Mirecourt, et d'Hauvix, sa femme. Ils ont fait édifier un hospital, en la bonne ville de Mirecourt. Aux archives de l'hôpital de Mirecourt, l'on trouve un testament de son oncle, maire en 1420, fils de Jehan. C'est son petit-neveu, Nicole Le Clerc, fils de Jehan Leclerc de Pulligney, son plus proche hoir qui hérite en 1461.

Jehan Leclerc de Pulligney du fait de son nom est certainement apparenté aux Pulligny. A cette époque seules les familles alliées aux Pulligny deviennent coseigneurs de Pulligny. Quoi qu’à la mort de Jean VI de Pulligny, en 1466, la seigneurie de Pulligny est divisée en 6 coseigneuries[5].

Jacques Le Clerc qui est certainement un parent de Jehan Leclerc de Pulligney (frère ou oncle ) est conseiller du duc entre 1416 et 1420[6]

Jehan Leclerc de Pulligney est le père de Mengin II Le Clerc, marié à Mengette N et le trisaïeul de la sainte Alix Le Clerc.

Généalogie des premiers Le Clerc Modifier

.


Mengin Le ClercCatherine de Gircourt
   │  
   ├── Colin Le ClercN Petitgout
      │  
      ├── Jacques Le Clerc, conseiller
      │  
      ├── Jehan Leclerc de PulligneyN de Pulligny ???
         │  
         ├── Nicole Le Clerc, prêtre
         │  
         ├── Mengin II Le ClercMengette N
            │  
            ├── Thierry Le Clerc de Roville[7].
            │  │  
            │  ├── Pierre Le Clerc de Roville[8].
            │  │  ∞ Alix de Billy
            │  │  │  
            │  │  ├── Marguerite Le Clerc[9].
            │  │     ∞ Nicolas de Gondrecourt, ambassadeur[10].
            │  │     │
            │  │     │     ... --> Descendance Gondrecourt... 
            │  │  
            │  ├── Demange Le Clerc
            │     │
            │     ├── Jean Le Clerc (1500-1602)
            │     │   ∞ Anne Sagay
            │     │   │
            │     │   ├── Alix Le Clerc
            │     │   │
            │     │   │   --> Père de six enfants[11].
            │  
            ├── Claude Leclerc de PullignyCatherine de Treves de Xirocourt
               │
               │ --> Claudon Le Clerc 
               │    x 1546 Nicolas de Lescut de Saint Germain 
               │
               │ --> Barbe Le Clerc 
               │    x 1554 Jean de Lescut de Saint Germain[12].
               │    │
               │    │    ... --> Descendance de Rennel, de Rutant, de Bermand... 
               │
               │ --> Jean Le Clerc[13].
               │     x 1567 Élisabeth Champenois de Nogent[14].
               │
               │ --> Marie Le Clerc[15].
               │    x Nicolas Humbelot[16].
               │    │
               │    │    ... --> Descendance Humbelot...
               │
               │ --> Pierre Leclerc du Vivier
               │      x 1561 Anne Fériet de Varangéville 
               │
               │ --> Claude II Leclerc de Pulligny
               │      x (1) 1580 Claudon Galland de Pulligny[17].
               │      x (2) 1583 Claudon Mengin de Pulligny[18].

Biographie Modifier

.

Garde des coffres et des joyaux Modifier

.

AJL

Gros de Charles II.

Jehan Le Clerc, dit Chappellain, écuyer, conseiller du roi et garde des coffres et des joyaux du duc, Charles II de Lorraine (1364-1431), selon les Comptes généraux de l'état bourguignon entre 1416 et 1420[19]. Le duc de Lorraine a adopté une position de neutralité entre la France et la Bourgogne.

Jehan Leclerc de Pulligney signe les Lettres portant révocation des bannissemens et proscriptions prononcées contre le duc de Bourgogne et ses partisans, par arrêts du parlement ou par commission, signées à Paris, 9 juin 1418. Publiée en parlement le 29 août. Le duc de Bourgogne force l'entrée de Paris le 28 mai 1418. Au niveau des signataires ce sont tous des personnages importants : Par le Roy, en son grant conseil, auquel le cardinal et duc de Bar, Jehan de Harecourt, le mareschal de l'Isle-Adam, l'admiral de France, le prévost de Paris, messire Jacques de Montmor, maistre Guillaume le Clerc, maistre Jehan Rapiout, maistre Jehan Pelachot, Jehan de Puligny, et plusieurs autres, estoient. Cela montre que dès 1418 il est lui-aussi un personnage important.

Texte des lettres : Recueil général des anciennes lois françaises: depuis l'an 420 jusqu'à la révolution de 1789 ...[20].

Défense des habitans de Dompremey (1428) Modifier

.

Aja5

Départ de Jeanne de Vaucouleur.

Jehan Leclerc de Pulligney défend les intérêts des habitans de Dompremey et de son seigneur lors d'un procès en 1428. Il remplace comme procureur Jacques d'Arc. Vaucoulour et Robert seigneur de Baudrecourt et de Bloise, cappitaine de Vaucoulour, Greux et Apremont sont souvent cités dans un acte le concernant.

Très riche bourgeois anobli, il n’apparaît que dans des documents concernant Jeanne d’Arc. Le père de cette héroïne, Jacques d'Arc, Henry d'Ogevillers, le seigneur de Domrémy (Dompremey), et Robert, seigneur de Baudrecourt sont des noms qui ne sont connus que du fait de Jeanne. Lors d'un procès entre Guiot Poignant, le mareschault d'Aspremont et Henri d'Ogéviller, seigneur de Domrémy et de Greux, ainsi que des habitants des dits villages il agit en leur au nom et est leur procureur[21]. En réalité, Jacques d'Arc et Jean Morel, intelligents défenseurs des intérêts communs dans la première instance ne le sont plus et au même moment disparaissent également du débat judiciaire, et sont remplacés par Jean Leclerc de Puligney, nouveau mandataire. Ces incidents simultanés, ne sont justifiés par aucune explication ...[22]. Il est donc délégué du seigneur et des villages dans la seconde instance, dès le dimanche 6 février 1428, comme le montre un acte daté, ce qui laisse supposer qu’il est considéré comme un homme d’expérience[23].

Nancy (avant 1429) Modifier

.

Alj1

Palais ducal de Nancy.

ALJ

Jehan Leclerc de Pulligny signe des lettres contre les Bourguignons dès 1418.

Aal800

Alix Le Clerc âgée.

Jehan Leclerc de Pulligney est bourgeois de Nancy en 1429.

D'après l'auteur de la Dissertation historique, Jean Ier et Charles II de Lorraine (1364 - 1431) faisaient leur résidence au Palais Ducal. Cette assertion, du moins en ce qui a rapport au dernier de ces princes, est, jusqu'à un certain point, contredite par la Chronique de Lorraine. On y lit, en effet, qu'après la victoire qu'il remporta sur les Messins en 1429, Charles enferma ses prisonniers dans la Grand Maison (le bâtiment actuel de la Monnaie), et print sa demourance en la maison où à présent le Clerc Juré demeure.

la même Chronique, en racontant la venue de Jeanne Darc à Nancy, dit que le duc a son écurie à l'endroit où s’élevèrent par la suite tard l'église et le couvent des Cordeliers : Le Duc pour lors son ecurie estoit où les piedz deschaulx sont à présent[24].

Dans Le Palais ducal de Nancy, Henri Lepage nous dit qu’après sa victoire sur les Messins le duc Charles II de Lorraine demeure dans la maison qui deviendra celle de Jehan Le Clerc, juré, ancêtre de la famille Le Clerc[25].

Jehan Leclerc de Pulligney est anobli par le duc René le 3 janvier 1464[26] par Jean II de Lorraine. Les Le Clerc furent nombreux à jouer un rôle assez marqué à la Cour de Nancy[27].

Cette noblesse n’est peut-être pas héréditaire, car ses petits-fils, Claude Leclerc de Pulligny et Thierry Le Clerc de Rouillé seront anoblis par le duc Antoine de Lorraine le 1er mars 1512. Ils porteront : D'or au léopard de gueule, armé, lampassé et couronné d'azur au chef de même chargé de trois besants d'or[28]. Le père de la bienheureuse Alix Le Clerc serait, selon la Mère St Louis de Gonzague, fils de ce Claude ou de ce Thierry Le Clerc. Sa tante, Alix de Billy, ancêtre des Gondrecourt est peut-être sa marraine ?[29]. La biographie de Jehan Leclerc de Pulligney est fort incomplète.

Procureur Général des Vosges (avant 1461) Modifier

.

Alj

Duc Jean II de Lorraine et de Calabre.

Jehan Le Clerc est Procureur Général des Vosges en 1461. Son fils est considéré comme plus prochain hoir de Richart Favart Petitgout (1380-1456), riche marchand, maire de Mirecourt en 1421.

En octobre 1464 on a une Enquête du Procureur Général des Vosges sur un différent entre le Prévôt de Chatenois et les habitants de Houécourt. Attributions du Prévôt et du Maire. Abus d'aM Obligations des habitants de envers le duc de Lorraine [30] :

Information prinse par moy Jean Le Clerc, procureur général de Vosges par l'ordonnance, mandement et commandement de mon très-redouté et souverain seigneur, monseigneur le duc de Calabre et de Lorraine marchis, marquis du Pont, comme

peult apparoir par les lettres à moy pour ce envoyées sur le differant d'entre le prevost de Chastenoy et les hommes et habitans de Houecourt, contenuz en supplication et en un petit feuillet attaché à icelle. Et sur le contenu en icelle supplication touchant ledit dinerent et sur ledit petit feuillet que me suis diligemment informé par tous les tesmoings qui de la part desdictz...


Voir : Enquête du Procureur Général des Vosges...

Notes et références Modifier

.

  1. Comptes généraux de l'état bourguignon entre 1416 et 1420: Index, Volume 5 de Recueil des historiens de la France: Documents financiers, Parties 1 à 3, Michel Mollat, Robert Favreau, Impr. nationale, C. Klincksieck, 1976.
  2. Comptes généraux de l'état bourguignon entre 1416 et 1420 : Index, Volume 5 de Recueil des historiens de la France: Documents financiers, Parties 1 à 3, Michel Mollat, Robert Favreau, Impr. nationale, C. Klincksieck, 1976.
  3. Le Pays lorrain, Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain - 1977, p. 71.
  4. Histoire de Nancy, Volume 1, Christian Pfister, Berger-Levrault & cie, 1902.
  5. Université de Nancy. Faculté des lettres et sciences humaines. Annales de l'Est 1887.
  6. Comptes généraux de l'état bourguignon entre 1416 et 1420 : Index, Volume 5 de Recueil des historiens de la France: Documents financiers, Parties 1 à 3, Michel Mollat, Robert Favreau, Impr. nationale, C. Klincksieck, 1976.
  7. Il est anobli par le duc Antoine de Lorraine le Modèle:1er mars 1512 avec son frère Thierry et ils portent d'or au léopard de gueule, armé, lampassé et couronné d'azur au chef de même chargé de trois besants d'or. Société d'archéologie lorraine. Mémoires de la 1893 (SER3, VOL21 = T43), p.103.
  8. Ce fief de Roville est situé à proximité d'Épinal .
  9. Marraine en 1606, Nobiliaire de Saint-Mihiel de Dumont, 1864, page 217, mariage Dictionnaire de la noblesse contenant les généalogies, l'histoire & la ... de François-Alexandre de La Chenaye-Aubert|La Chesnaye-Desbois]], Badier, 1774- page 278.
  10. Avocat à Saint-Mihiel. Conseiller à la Cour des Grands Jours. Président des Grands Jours de Commercy en 1633. Conseiller d'État de Lorraine et ambassadeur à Mayence, fils d'un conseiller d'État sous le duc Charles III, il est envoyé en Espagne en 1606. D'après François-Alexandre de La Chenaye-Aubert, il est le 8Modèle:Exp degré issu de Humblet de Gondrecourt, administrateur des finances de Robert, comte de Bar, conseiller des États du Barrois en 1358 et décédé en 1360.
  11. Ascendant des familles Vaudré et Puis, banquiers d’Épinal, de Gironcourt, de Saint-Haouen, de Sury-Apemont, de Villentroys, Bastien, Delsart, Collet, Fefvrel... (Renard Edmond, La Mère Alix Le Clerc... , p.6n.)
  12. Vice-bailli de Nancy, Tabellion à Nancy et Lieutenant de bailli, comte du Saint-Empire romain germanique, seigneur de Pixéricourt et de Malzéville.
  13. Argentier de Charles III de Lorraine (1543-1608), conseiller, auditeur en la Chambre des Comptes de Lorraine. Bulletin de la Société d'archéologie lorraine, de Société d'archéologie lorraine - 1855, p.249.
  14. Créancière du duc qui lui constitue une rente de 367 écus (en plus de celle de 1607 qu'elle perçoit déjà de concert avec son frère), assignée comme la première sur la recette du comté de Vaudémont. Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, Ambroise Pelletier ; préf. d'Otto de Habsbourg-Lorraine ; introd. de Jacques Choux, Paris : Éditions du Palais royal. Descendante de Wambert de Soissons, comte de Chaumont, baron de Nogent, marié en 1243 julien avec Sophie de Rynel.
  15. Jean Le Clerc est allié par elle à diverses bonnes maisons de Paris.
  16. Son père est écuyer et seigneur de Sergueux et Langres en Champagne. Nicolas est bailli de Châtillon-sur-Seine. Il est anobli par lettres de noblesse de Charles III de Lorraine, le 23 février 1565. Source : François-Alexandre de La Chenaye-Aubert.
  17. Inhumée nef de l’église de Pulligny, fille de Mengin et Françoise du Gaillard. Société d'archéologie lorraine. Mémoires de la 1893 (SER3, VOL21 = T43), p.103.
  18. Il s’agit de deux personnes totalement différentes. La 1Modèle:Ère Claudon est morte selon sa plaque mortuaire en 1582. Jean Le Clerc naît en 1587. Cette deuxième femme est la descendante d’une famille d’ancienne noblesse qui tire son origine de la Lorraine allemande, où est située la baronnie de Mengin ou de Menghen, sur la Sarre, dont les barons sont reconnus chevaliers libres dès le XIIModèle:Exp siècle. Son père est capitaine dans les bandes de Piémont. Elle reste attachée à la religion catholique après la conversion de son mari.
  19. Comptes généraux de l'état bourguignon entre 1416 et 1420 : Index, Volume 5 de Recueil des historiens de la France: Documents financiers, Parties 1 à 3, Michel Mollat, Robert Favreau, Impr. nationale, C. Klincksieck, 1976.
  20. Recueil général des anciennes lois françaises: depuis l'an 420 jusqu'à la révolution de 1789 ..., Volume 8, A. J. L. Jourdan, Decrusy, F. A. Isambert, Armet, Alphonse-Honoré Taillandier, Belin-Le-Prieur, Verdiere, 1822.
  21. Luce, Siméon : Jeanne d'Arc … Domremy : Recherches critiques sur les origines de la mission de la Pucelle. (Paris: Champion, 1886).
  22. Mémoires, de Société archéologique et historique de l'Orléanais, page 324.
  23. Mémoires, de Société archéologique et historique de l'Orléanais, 1885, page 314.
  24. Lepage Henri, Le Palais ducal de Nancy, A. Lepage, 1852, p. 15.
  25. Lepage Henri, Le Palais ducal de Nancy, A. Lepage, 1852, p. 15.
  26. Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, Ambroise Pelletier ; préf. d'Otto de Habsbourg-Lorraine ; introd. de Jacques Choux, Paris : Éditions du Palais royal...
  27. La mère Alix Le Clerc, première religieuse de la Congrégation de Notre-Dame ... - page 6, de Edmond Renard - 1935 - 538 pages.
  28. Société d'archéologie lorraine. Mémoires de la, 1893 (SER3, VOL21 = T43), p.103.
  29. La mère Alix Le Clerc, première religieuse de la Congrégation de Notre-Dame ... de Edmond Renard - 1935, page 6.
  30. Origine Copie notariée sur parchemin, incomplète autre copie sur papier. Archives de la commune de Honécourt. Liasse 6, pièces cotées. FF. 3.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard