Fandom

Wiki Guy de Rambaud

Hermenegildo Peres

331pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Commentaire0 Partager
Alfonso III le grand.jpg

Alfonso III des Asturies et ses proches.

Hermenegildo Peres ou Pérez[1] est né vers 820 à La Corogne et décédé après juin 886[2].

En 878, ce comte de Portugal, Hermenegildo Peres, s'empare de Coimbra[3]. Il repeuple la région au sud du Minho et franchit le Douro.

Ermegildus maiordomus = maire du palais) d'Alphonse III, roi des Asturies, de Galice et León, en 883 [4], il souscrit la charte datée du 25 septembre 883 aux termes duquel Adefonsus rex et regina Exemena font don d'une propriété à l'église de Coimbra. Cette entrée peut se référer soit à Hermenegildo Pérez ou Hermenegildo Gutiérrez (842-922), qui n'est que son cousin lointain et meurt en 920.

Le 24 juin 886, le roi Alphonse III et la reine Chimène donnent à l'église de Compostelle et à l'évêque Sisnando des salines, avec leur installation, sises entre Plataneto et Lanzada. Ces salines sont confisquées au rebelle Hermenegildo Pérez et à sa femme Iberia, lesquels s'étaient révoltés contre le roi[5].

Nous ne savons quand et où il est mort. Il en est de même pour sa femme, Iberia. Ils ont une fille qui est l'ancêtre de nombreux rois[6].




Sa famille Modifier

.

A518.jpg

Assassinat de Vimarino par Fruela.

Vimara Peres, appelé aussi Vimarano[7], et Hermenegildo Peres sont certainement les arrière-petits-fils de Vimarano (736-765), Infant du royaume des Asturies, assassiné par son frère, le roi don Fruela. Leurs origines princières expliquent en partie son rôle crucial et ceux de son père et de son frère dans l'histoire du royaume. Selon les Reflexiones Críticas Sobre el Origen Del Reino de Asturias, de Luis Ramón Menéndez Bueyes, les révoltes de membres de la haute aristocratie viennent de leurs origines communes et liens matrimoniaux avec la famille royale. Comme on va le voir les proximités onomastiques des Peres, qu'il signale, se retrouvent chez plusieurs familles nord-occidentales ibériques[8].

Selon la Foundation for Medieval Genealogy, cette famille atteint un niveau presque inégalé au niveau importance dans le royaume de Léon. Ce rôle est symbolisé par le fait que entre 922 et 1015 pas moins de quatre des rois de León, Ordoño II, III Ordoño, Vermudo II et Alfonso V , se marient, ou ont des relations amoureuses avec des membres de la famille. Gonzalo Menéndez joue un rôle particulièrement important sous le règne du roi Ramiro II, un des monarques avec qui la famille n'a aucun lien matrimonial. Gonzalo entre en conflit sur ​​la question des invasions vikings de la Galice. Gonzalo est créé par le roi comte Vermudo II et nommé gouverneur du comté de Braga. Son fils, Menendo, tuteur du jeune roi Alphonse V lui succède. Puis il est dux de Galicia.

Vimaraperes.jpg

Statue de Vimara Peres devant la cathédrale de Porto.

      • Vimarano (736-765), Infant du royaume des Asturies, assassiné par son frère, le roi don Fruela. Ce prince est certainement à la tête d'un complot d'aristocrates dans la tradition wisigothique[9]. Il est le père de :
        • Bermudo, élevé par le roi Fruela, son oncle, l'assassin de son père. Le roi Bermudo est son cousin[10]. Il est le père de :
            • Hermenegildo Peres



A515.jpg

Prise de Lugo par le roi Alphonse.





Prise de Coimbra (878) Modifier

.

Hermenegildo.jpg

Hermenegildo Gutierres

En 878, le comte de Portugal, Hermenegildo Gutiérrez (842-922) et Hermenegildo Peres s'emparent de Coimbra, profitant probablement de l'affaiblissement des Maures à la suite des luttes entre as-Surunbâqi et les Berbères Banû Dânis. L'action de son frère à Porto et d'Ibn Marwân, allié d'Alphonse III, qui s'empare d'Antanya, apparaissent bien comme complémentaires de cette bataille[11]. Hermenegildo Peres repeuple la ville et franchit le Douro. Il implante des troupes dans toute la partie de nos jours portugaise du fleuve[12].

Sa'dün al-Surunbaqí se réfugie à partir de 874-875 auprès du souverain asturien qui lui confie la garde d'une forteresse sur le Douro.






A521.jpg

La vallée du Douro au Portugal.




Sa rébellion (884-885) Modifier

.

416.jpg

Carte du comté de Portucale.

Du fait de la rébellion de Omar Ben Hafsún, le conflit entre chrétiens et maures, en 883, connaît une longue trêve. Il est possible que cela contribue à l'attitude rebelle de certains nobles, dont le Galicien Hermenegildo[13].

C'est à cette époque que le chevalier Hermenegildo Pérez, sa femme Iberia, et d'autres veulent la mort de Don Alfonso et se révoltent contre le pouvoir royal. Nous sommes fin 885[14]. Le fils du comte Pierre Theon n'est que l'un des rebelles de 885/886. Ses troupes sont battues par les armées du roi. Il subit la confiscation d'une partie de ses biens et n'est plus cité dans les actes[15], sauf, le 24 juin 886. Le roi Alphonse III et la reine Chimène donnent à l'église de Compostelle, et à l'évêque Sisnando, des salines, avec leur installation, sises entre Plataneto et Lanzada. Ces salines sont confisquées au rebelle Hermenegildo Pérez et à sa femme Iberia, lesquels s'étaient révoltés contre le roi[16].



Sa descendance Modifier

.

Hermenegildo Peres et Iberia sont les parents de :

  • Mendes das Asturias (° 858) mariée en 864 à Alfonso Betotes, comte de Deza et de Tuy. Il repeuple le sud de la vallée du Minho pendant le règne d'Alphonse III[17]. Ils sont les parents de :



Notes et références Modifier

.

  1. Chroniques asturiennes: (fin IXe siècle), Sources d'Histoire Médiévale, Yves Bonna, Centre national de la Recherche scientifique, 1987.
  2. Foundation for Medieval Genealogy
  3. Etudes d'Histoire n°3, Centre de recherches historiques (Saint-Etienne), Université de Saint-Etienne.
  4. Hispano-romanisches Namenbuch: Untersuchung der Personennamen vorrömischer, griechischer und lateinisch-romanischer Etymologie auf der Iberischen Halbinsel im Mittelalter(6.-12. Jahrhundert), Volume 23 de Patronymica Romanica, Lidia Becker, Walter de Gruyter, 2009.
  5. Étude sur les actes des rois asturiens, 718-910..., Barrau-Dihigo, Louis (1876-1931), 1919.
  6. Foundation for Medieval Genealogy
  7. Histoire du Portugal et de son empire colonial, António Henrique R. de Oliveira Marques, Mário Soares, Traduit par Marie-Hélène Baudrillart, Karthala Editions, 1998.
  8. Reflexiones Críticas Sobre el Origen Del Reino de Asturias, Volume 114 de Acta Salmanticensia: Estudios históricos y geográficos, Luis Ramón Menéndez Bueyes, Universidad de Salamanca, 2001.
  9. Chroniques asturiennes: (fin IXe siècle), Sources d'Histoire Médiévale, Yves Bonnaz, Centre national de la Recherche scientifique, 1987.
  10. Volume 2 de Asturias Ilustrada, Jose Manuel Trelles Villademoros, MAXTOR, 2010.
  11. Etudes d'Histoire n°3, Centre de recherches historiques (Saint-Etienne), Université de Saint-Etienne.
  12. Historia general de España y América: El fallido intento de un estado hispánico musulmán (711-1085), Volume 3 de Historia general de España y América, Luis Suárez Fernández, Vicente-Ángel Alvarez Palenzuela, Rialp 1988.
  13. La Época de Alfonso III y San Salvador de Valdediós, Volume 16 de Publicaciones del Departamento de Historia Medieval de la Universidad de Oviedo, Volume 16 de Publicaciones del Departamento de Historia y Artes, Área de Historia Medieval, Francisco Javier Fernández Conde, Universidad de Oviedo, 1994.
  14. Revue hispanique, Volume 52, Hispanic Society of America, Kraus Reprint Corporation, 1965.
  15. Fuentes y estudios de historia leonesa, Volume 7 de El Reino de León en la Alta Edad Media, Centro de Estudios e Investigación San Isidoro, 1988.
  16. Étude sur les actes des rois asturiens, 718-910..., Barrau-Dihigo, Louis (1876-1931), 1919.
  17. Foundation for Medieval Genealogy

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard