FANDOM


AMA

Reddition de Grenade.


L'Histoire de Grenade peut se diviser en trois parties :


Grenade du temps des musulmans .

19 - 26 juillet : bataille de Guadalete. Les Wisigoths de Rodéric sont battus par les musulmans de Tariq ibn Ziyad, qui fait la conquête de l'Espagne en trois années. Tariq prend Cadix, Ecija, Cordoue puis Tolède en octobre. Confusion dans la péninsule ibérique : les Juifs d’Espagne, victimes d’une législation anti-judaïque, sont prêts à recevoir les étrangers libérateurs. Les esclaves s’enfuient des domaines. Si l’idée, bien ancrée dans la tradition, de la trahison des Juifs n’est pas attestée, il est certain que les musulmans, à chaque prise de ville, ont rameuté dans les campagnes à la ronde les Juifs qui s’y terraient, pour les obliger à assurer la garde armée de la nouvelle conquête (notamment à Cordoue, Grenade, Séville et Tolède).

Au VIIIe siècle, sous arabe domination, ce nom a été changé à Grenade , à l'origine du nom de ce quartier particulier de la ville habitée depuis le troisième siècle par le Juifs , à qui les Musselman conquérants confié la garde de la ville, il est digne de noter que plusieurs peuples de Palestine dans le Vieux Testament sont appelés Rimmon , "grenade" (en espagnol Grenade ).

Massoud ben Taher soumet les Turdules plutôt par la persuasion que par la force[1].

Dans un premier temps les musulmans occupèrent Castilia, la renommant «Medina Ilbira» (Medina Elvira), capitale d’Elvira, ainsi que le noyau voisin de la colline du rio Darro, qu’ils appelèrent Granada. Au début du 11ème siècle Zawi Ibn Ziri transféra sa cour et la capitale du royaume qui se trouvaient alors à Medina Elvira, sur la colline de l’actuel Albaicin, anciennement Iliberis. C’est cet évènement que l’on dit être à l’origine de Grenade.

Parmi les 8 siècles que dura l’occupation musulmane de la péninsule, deux périodes très concrètes sont à retenir, correspondant aux règnes des deux dynasties qui ont gouverné la ville : celui de la dynastie Ziri (1013-1090) et celui de la dynastie Nasride (1238-1492). Les Ziris, parce qu’ils la construisirent et la fondèrent en tant que royaume indépendant ; et les Nasrides, parce qu’ils furent la dernière monarchie régnante en Espagne, maintenant à Grenade la capitale, son joyau le plus précieux. C’est aussi au cours de cette période médiévale que la ville s’agrandit et crût plus que jamais.

Le Royaume Nasride de Grenade, avec une population dépassant les 400 000 habitants, s’étendait du Cap de Gata à Gibraltar, incluant les actuelles provinces d’Almeria, Grenade, Malaga, une partie de Cadix et de Jaen. Ce ne fut pas un empire dominateur et fort, comme celui de Cordoue, mais plutôt un royaume fermé, qui dut, dès son origine, payer de forts tributs à la puissante couronne d’Espagne. Conscient de sa faiblesse, il chercha sans cesse le soutien dans des amitiés avec ses ennemis.

Paradoxalement, et pour contrebalancer cette faiblesse militaire, Grenade fut un royaume puissant intellectuellement et culturellement, accueillant en ses terres de grands poètes, artistes et penseurs. La ville s’agrandit à cette époque plus que jamais, jusqu’à compter 50 000 habitants selon certains historiens, d’autant qu’une foule de musulmans en fuite, en provenance d’Ubeda, Baeza, Antequera et d’autres villes, y trouvèrent refuge. On y construisit alors, non seulement l’Alhambra, mais aussi des mosquées, des palais, des hôpitaux et même, une université.


Erreur de référence : Des balises <ref> existent, mais aucune balise <references/> n’a été trouvée.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard