FANDOM




                                  Chrodobert-Radulf-Hruodi



A663

Alémanie et Thuringe vers l'an 600.

Comme l'écrit la Wikipedia allemande, il est difficile de savoir si Radulf, duc de Thuringe, et Hruodi, duc à la même époque à Würzburg ne sont pas une seule et même personne. Ils ont les mêmes enfants, Theotbald et Heden[1]. Il est possible que Chrodobert soit la même personne que le Hruodi mentionné dans la passio de Saint Killian, selon la Wikipedia anglophone [2].

La descendance de ces ducs peut être suivie sur plusieurs générations :

¤ Hruodi

¤¤ Hetan, le plus âgé de ses fils

¤¤¤ Filius, fils du fils aîné de Hruodi[3].


Radulf de Thuringe est le fils d'un aristocrate franc, le maire du palais, Rado, né probablement dans les provinces voisines du Rhin[4]. Effectivement, selon Famille et pouvoir dans le monde franc: VIIe-Xe siècle, Volume 33 de Publications de la Sorbonne : Histoire ancienne et médiévale, de Régine Le Jan[5] il est d'origines franques.

Chrodobert-Radulf-Hruodi est né vers 595 et décédé en 639[6], ou plutôt après 642[7]. En effet, officiellement Chrodobert est un dux d'Alémanie du début du VIIe siècle (622 - 632). Mais en ces temps obscurs la réalité semble plus complexe ! En tous les cas, Chrodobert d'Alémanie, Hruodi ou Radulf de Thuringe combattent les Slaves en 632.

Si l'on pense que Chrodobert d'Alémanie, Hruodi ou Radulf de Thuringe, sont une seule et même personnage, il est possible qu'il soit duc d'Alémanie en 622, puis duc de Thuringe du fait de Dagobert, roi des Francs de 629 à 639.

Duc d'Alémanie (622 - 632) Modifier

.

Les successeurs de Clovis ayant étendu leurs conquêtes au-delà du Rhin, rétablissent le duché d'Alémanie. Les ducs qu'ils établissent dépendent d'eux. Parmi les plus anciens ducs d'Alémanie, appartenant à cette période francique, on trouve Chrodobert[8]. Au VIIe siècle les Alamans sont convertis au christianisme et des évêchés sont fondées à Augsbourg et Constance.

Chrodobert d'Alémanie est dit seigneur du sud de la région plus tard connue sous le nom Souabe. Il y a peu de preuves pour suggérer l'existence d'un duc alémanique dans la période allant de 610 à 632. La nature des rapports entre Chrodobert et les Alamans nous est inconnue. Il est dux(622-632) et marié à Wulfgurde.

Guerre contre les Slaves (631-632) Modifier

.

A449

Samo, roi des Slaves.

Les Wendes ou Vénèdes, ethnie Slave, agressent une caravane de négociants Francs, provoquant un conflit diplomatique entre Dagobert et Samo, roi des Wendes. Les Francs d’Austrasie s’unissent avec les Lombards pour battre les Wendes.

Chrodobert conduit, en 631, par l'ordre du roi Dagobert, une armée d'Alémans contre le roi des Esclavons ou des Winidiens, Samo. remporte sur lui une éclatante victoire[9]. La Chronique de Frédégaire confirme qu'une une armée alémanique commandée par le duc Chrodobert participe aux expédions de Dagobert, en 631, contre le royaume des Slaves de l'Est.

Le exercitus Alamannorum compose l'une des trois colonnes de l'exercitus regnum universum Austrasiorum (armée austrasienne). Les Lombards mettent en déroute l’ennemi qui leur est opposé, dévastent une partie du royaume slave, et enlèvent grand nombre de prisonniers. Les Alamans font de même sur la frontière et sans aller plus loin remportent de même un énorme butin de guerre pour fruit de leur victoire[10].

Pendant que les alliés de Dagobert gagnent des batailles et les Lombards s'emparent des Alpes Juliennes, l'armée principale des Francs de Dagobert est battue à la bataille de Wogastisburg[11], à Kaaden-sur-l'Oder (Wogatisburg)[12].

Duc de Thuringe (633-640) Modifier

.

A451

La Gaule sous Dagobert (628).

Radulf est duc de Thuringe ,nommé par Dagobert, en 633. Le fils de Rado devient donc  dux de Thuringe. Il doit assurer une défense plus efficace la frontière orientale de l'Empire des Francs.

Radulf défait en 634/35, les Wendes.

Les pouvoirs de Chrodobert en Alemanie augmente après l'arrivée de Sigebert III sur le trône d'Austrasie.

En Thüringe[13], Radulf est duc de Thuringe (dux Thoringiae) jusqu'à sa mort après 642.

Selon la Chronique de Frédégaire, il est le fils d'un aristocrate franc, et accède au pouvoir du fait du roi Dagobert, qui l'a nommé comme dux dans l'ex royaume de Thuringe que les Francs viennent de conquérir en 531. Son installation est destinée à protéger la frontière orientale du royaume des Francs contre les menaces des Wendes de Samo, qui a vaincu le roi mérovingien, en 631, à la bataille de Wogastisburg. et formé une alliance avec Dervan, prince des Sorabes, tribus installées dans la région adjacente à l'est de la rivière Saale. Radulf lutte avec succès contre les Slaves.

Pour conserver son indépendance, il s'allie avec Fara, un descendant de la puissante dynastie des Agilolfing en Bavière qui a régné sur de vastes domaines le long de la principale rivière. En 640, le roi Sigebert III d'Austrasie, avec ses maires du palais Adalgisel et Grimoald, attaque les insoumis et met facilement en déroute les troupes de Fara qui est tué lors de la bataille. En Thuringe cependant, le duc Radulf, est retranché dans sa forteresse sur l'est pas battu, parce qu'il a obtenu le soutien d'un nombre important de partisans du roi. Il bat l'armée royale de Sigebert III. Après une victoire à Unstrut la Thuringe, en 641, est pratiquement indépendant. De cela, nous pouvons supposer que, au moins en partie, la chute de la dynastie mérovingienne a été le résultat de la règle des enfants, à la fois pour Sigebert et son jeune frère Clovis II , qui régna dans la Neustrie , étaient des enfants prépubères qui ne pouvaient pas combattre sur le sur le terrain et dont les régents avaient leurs propres intérêts à cœur.

En 642, Radulf se rebelle contre Sigebert et défait son armée, en prenant le titre de rex ou roi de Thuringe[14]. Son succès est généralement considéré comme un indicateur de la décadence des rois fainéants.

Sa descendance Modifier

.

Presque tous ses enfants se retrouvent dans le duché de Dentelin, situé en partie dans la future Normandie et s'étendant sur tout ou partie de la Picardie et des Flandres actuelles.

Ses fils, Theotbald et Heden, lui succède.

  • Bertille de Thuringe (ca 610-687), sainte, ou Bertilla, épouse de Walbert de Hainaut, gouverneur du Hainaut sous Dagobert Ier.
  • Robert de Thérouanne, Chancelier.
  • Aldebert, qui est moine.

Notes et références Modifier

.

  1. Geschichte Frankens bis zum Ausgang des 18. Jahrhunderts, Handbuch der bayerischen Geschichte, Andreas Kraus, Sigmund Benker, Max Spindler, C.H.Beck, 1997.
  2. Geuenich Dieter, Geschichte der Alemannen. Verlag Kohlhammer: Stuttgart, 2004.
  3. 1994. Mittelalter, Volume 21, Partie 1, Deutsches Historisches Institut (Paris, France), Germany (West). Bundesministerium für Bildung und Wissenschaft, Artemis Verlag 1994.
  4. Histoire du royaume mérovingien d'Austrasie, Alexandre Huguenin, Durand 1862.
  5. Famille et pouvoir dans le monde franc: VIIe-Xe siècle, Volume 33 de Publications de la Sorbonne : Histoire ancienne et médiévale, de Régine Le Jan, Édition 2, Publications de la Sorbonne, 1995.
  6. Dieter Geuenich, Geschichte der Alemannen, Verlag Kohlhammer: Stuttgart, 2004.
  7. Reuter, Timothy. Germany in the Early Middle Ages 800–1056. New York: Longman, 1991 et Eugen Ewig : Die Merowinger und das Frankenreich. 5., aktualisierte Auflage, Kohlhammer, Stuttgart 2006, S. 143.
  8. 'Histoire des dix Villes Jadis Libres et Impériales, Histoire d'Alsace: Schöpflin, J.B Chauffour, Decker, 1825.
  9. L'Alsace illustrée: ou recherches sur l'Alsace pendant la domination des Celtes, des Romains, des Francs, des Allemands et des Français, Johann Daniel Schoepflin, Ravenez, Perrin 1851.
  10. Annales du Moyen âge, Jean-Marie-Félicité Frantin, 1825.
  11. Dieter Geuenich, Geschichte der Alemannen, Verlag Kohlhammer: Stuttgart, 2004.
  12. Clovis et les Mérovingiens, vers 250-751 de Patrick Périn et Gaston Duchet-Suchaux (Relié - 22 octobre 2002).
  13. HORST EBLING, PROSOPOGRAPHIE DER AMTSTRÄGER DES MEROWINGERREICHES VON CHLOTHAR II (613) BIS KARL MARTELL (741), 1974, WILHELM FINK VERLAG MÜNCHEN.
  14. Christian Settipani, La Préhistoire des Capétiens (Nouvelle histoire généalogique de l'auguste maison de France, vol. 1), Patrick van Kerrebrouck, 1993.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.