FANDOM


Amf1

Les Mottet (Armorial de la France 1875, par Louis de Magny.

Édouard Mottet de la Fontaine est né le 18 avril 1793 à Pondichéry, rue des Capucins, et décédé le 27 décembre 1875, à Dinan. Le 22 mai 1865 il change de nom officiellement : Mottet devient Mottet de La Fontaine[1], comme son frère Adolphe Mottet de La Fontaine.


Édouard Mottet de la Fontaine est un membre de la Famille Mottet (XIIe-XXIes.), fils de Benoît Mottet de La Fontaine. Il est d'abord page de Louis XVIII en 1814 et cela figure même sur sa pierre tombale à Dinan. Il continue à servir le roi, comme ses garde du corps avec ses cousins germains Mottet et leurs beaux-frères ou neveux Labrousse et Picot de Buissaizon.

Amf10

Un des palais des Mottet à Pondichéry (1791) de nos jours.


BIOGRAPHIE Modifier

.


Officier, puis négociant Modifier

.

Ahr28

Badge de la Russell’s Brigade (lion des Russells avec sa croix).

Selon Edouard de Warren il revient aux Indes à l'âge de 14 ans. À Bolarum il est capitaine, puis major de brigade de la division d'Hyderâbâd[2].

Négociant à la fin de sa vie, il est membre de l'assemblée des notables[3]. L'assemblée des notables compte dix membres élus[4].

Victor Fontanier (1796 - 1857) visite les ruines de Gengi, situées à quelques lieues, au nord-ouest de Pondichéry, avec Édouard Mottet de La Fontaine. Il écrit :

Dans celte excursion, j'avais deux compagnons : l'un, M. Mottet, ancien garde du corps, autrefois employé dans l'armée du nizam d'Hyderabad. Je fis ainsi dans cette circonstance, et comme M. Mottet habitait une charmante maison de campagne, nous le prîmes probablement en roule, car, au malin, nous nous trouvâmes réunis à une douzaine de milles de Pondichéry[5].
Ahr13

Résidence du gouverneur anglais à Hyderabad, son beau-frère, Henry II Russell of Swallowfield.

Mariage et descendance Modifier

.

Édouard Mottet de La Fontaine l'ancêtre des derniers Mottet, quelque soit la branche. La famille Mottet de la Fontaine porte actuellement les armes suivantes un peu différentes de celles officiellement enregistrées en 1696 :

de gueules au chevron d'or accompagné en chef de deux marguerites d'argent tigées et feuilles de sinople et en pointe, d'un besant d'or; au chef d'azur chargé de trois étoiles d'argent.

Mariage Modifier

.

Mottet benoit

Baron Benoit Mottet de la Fontaine, the last French Governor of Pondicherry[6].

Édouard se marie le 4 février 1828, à Pondichéry, avec Georgiana Honoria Fallofield (1811 - 1881), fille d’Ernest William Fallofield (1785 - 1816) et Élisabeth du Rhône de Beauvert (1785 - 1874). Son beau-père a été le député anglais pour la remise de Karikal à la France, le 26 février 1785, membre du Conseil du fort Saint George à Madras, puis gouverneur de Chandernagor en 1805. Il est ensuite le gouverneur anglais de Pondichéry de 1805 à 1811 et succède donc à Benoît Mottet de La Fontaine qui devient juge. Il est aussi lieutenant colonel anglais et premier membre du conseil de l'honorable Compagnie anglaise Board of Trade. Malgré le départ de son beau-frère Henry II Russell de Swallowfield, British Résident de l'État princier autonome de Hyderâbâd (Inde). Il continue à soumettre tous ceux qui se rebelleraient contre l'autorité du Nizam, réprimer le banditisme, empêcher toute oppression de la part de l'administration du Nizam, assurer à chacun la jouissance de ses droits légitimes et le respect des engagements pris au nom du gouvernement.

Édouard et Georgiana Mottet de La Fontaine décident d'aller finir leurs jours en France. Mais, auparavant, ils établissent leurs cinq enfants en Inde. Les trois garçons deviennent officiers de l'armée anglaise des Indes. Les deux filles se marient à des Français de Pondichéry. Il meurt à Dinan le 27 décembre 1875.

Descendance Modifier

.

Blason elloy

Blason des Elloy de Boninghen.

Aaml6

Une Dubois de Moulignon, cousine de la femme d'Edouard Edouard Mottet de La Fontaine.

Aaml101

Jean Mottet de La Fontaine se rend à Clarmont, en 1865, le château où les Orléans sont en exil.

Aaml7

Edouard Mottet de La Fontaine décède au de Saint-Lothain.

Mottet louis char

Le capitaine Louis Georges Marie Mottet de La Fontaine (1878 - 1964) et un de ses chars.

Aaml4

Château Diot.

Aaml100

Signature de Jean Mottet de La Fontaine

Aaml8

Château la Verdière: blason des Coppinger.

Aaml10

Château des Chivré : la Barre.

Blason chivré

Blason des Chivré.

Aaml9

Château de Goncourt.

Blason kerpezdron

Blason des Kerpezdron : D’argent à trois molettes d’eperon à cinq pointes de sable, deux en chef et une en pointe,un croissant d’azur en fasse.

Aaml3

Air Chief Marshal Denis Anthony La Fontaine (1929 – 2011).

Six enfants :


¤ Edouard Mottet de La Fontaine (1829 - 1897) épouse le 2 juin 1868 Francine d'Elloy de Boninghen (1844 - 1869), fille de Victor Elloy de Boninghen (1790 - 1868), vicomte, d'une famille irlandaise venue servir comme gardes du corps. Son beau-père est capitaine de la Garde Royale. Sa belle-mère est la fille du Comte Richemont de Richardson, brigadier des armées du roy, émigré[7]. Mais veuf il se remarie le 3 août 1875, à Salins-les-Bains, avec Gabrielle Dubois de Moulignon de Chastelus (1843 - 1909). Elle est d'une famille de la haute bourgeoisie, descendante d'un avocat au Parlement de Paris. Ce mariage est cité parmi les principales alliances de cette famille[8]. Edouard Mottet de La Fontaine est colonel et dépend de Madras. Il prend sa retraite le 1eravril 1877[9]. Luigi Odorici (1809 - 1882) écrit à Dinan, le 11 août 1865 :

Je vais maintenant m'occuper de mon départ de demain pour Paris, Calais, Londres et Esher. J'emmène avec moi le jeune Mottet de la Fontaine : plaise à Dieu que nous puissions accomplir notre pèlerinage sans encombre, avoir le bonheur de trouver Sa Majesté la Reine Marie-Amélie et son auguste famille en parfaite santé, ainsi que les nôtres au retour... Je vais maintenant m'occuper de mon départ de demain pour Paris, Calais, Londres et Esher. J'emmène avec moi le jeune Mottet de la Fontaine : plaise à Dieu que nous puissions accomplir notre pèlerinage sans encombre, avoir le bonheur de trouver Sa Majesté la Reine Marie-Amélie et son auguste famille en parfaite santé, ainsi que les nôtres au retour... M'étant rendu, avec M. Mottet de la Fontaine, à la gare de Esher, sous un ciel couvert et orageux, j'y ai trouvé les voitures et les gens de livrée de la Maison d'Orléans en attente... M'étant rendu, avec M. Mottet de la Fontaine, à la gare de Esher, sous un ciel couvert et orageux, j'y ai trouvé les voitures et les gens de livrée de la Maison d'Orléans en attente... Invités, M. Mottet de la Fontaine et moi, nous sommes allés, ce matin, dimanche, à Claremont, entendre la messe de onze heures... A la sortie de la chapelle, Mgr le duc de Nemours, qui traversait l'anti-salle, suivi de son fils, le prince Ferdinand, duc d'Alençon, nous ayant aperçus, a bien voulu s'informer de ma santé, et avec une cordialité parfaite remercier mon compagnon de s'être rendu à Claremont avec moi[10]. Comme on peut le lire Edouard Mottet de La Fontaine (1829 - 1897) est à cette époque Orléaniste, ce qui est rare dans sa famille partisane de la survivance ou légitimiste. Edouard Mottet de La Fontaine (1829 - 1897) et Gabrielle Dubois de Moulignon de Chastelus (1843 - 1909) sont les parents de :
¤¤ Marie Lawrence Adolphine Mottet de La Fontaine (1876 - 1882)
¤¤ Louis Georges Marie Mottet de la Fontaine (1878 - 1964) est capitaine d'active au 13e dragons, puis commandant. Il figure aussi dans l'Annuaire National des Officiers de Réserve 1935-1936. Le Capitaine de la Fontaine a d'abord participé au stage du Service Automobile de Chalons-sur-Marne, débutant le 10 Novembre 1916. Trois semaines plus tard, début décembre, il est donc directement affecté dans l'AS et muté à Marly-le-Roi; à la 80e Batterie du 81e RALT (fort du Trou d'Enfer). Mottet est chef de bataillon d'infanterie au centre de mobilisation de chars n° 506. Le Capitaine Louis Georges Marie Mottet de la Fontaine est affecté à l'artillerie d'assaut et prend le commandement du Groupe de chars Saint- Chamond AS 33. Le capitaine Louis Georges Marie Mottet de La Fontaine (1878 - 1964), est chevalier de la Légion d'Honneur en 1918, officier de la Légion d'Honneur en 1934. Il habite 4, rue du Vieux Collège à Dijon. Il se marie en juin 1910 avec Jeanne-Odette Diot (1881 - 1954), fille d'Auguste Diot, négociant et châtelain à Chagny. Elle est veuve de Robert Thomas-Tassin de Montcourt (1875 - 1905). Elle a une fille de ce premier mariage qui se marie avec Robert de Suremain, propriétaire du château de Monthelie.
¤¤ Jean Mottet de la Fontaine (1893 - 1950), Directeur d’assurances, fils d’Edouard Mottet de la Fontaine, officier (1828 - 1897), et de Gabrielle Antoinette Fidèle Dubois de Moulignon de Chastellux (1843-1909). Il est donc apparenté au membre de la Société portant ce dernier patronyme et vivant à Salins (cf. fiche à ce nom). Il épouse le 23 septembre 1920 Thérèse Coppinger (née en 1882), fille de Paul Edmond Michel Jean Coppinger, avocat. Il est domicilié à Lons-le-Saunier (Jura) rue des salines (1935) puis 3, route de Macornay (1935). Il est maire, vers 1929, de Saint-Lothain où il possède une résidence d’été. Il est membre de la Société d'émulation du Jura comme résidant au chef-lieu (1935-1950). Jean Mottet de la Fontaine et Thérèse Coppinger sont les parents de :
¤¤¤ Hubert Mottet de La Fontaine (1922 - 2008) réside rue Rouget de Lisle vers 1950, puis 22 rue des écoles, à Lons-le-Saunier (Jura). A son décès il réside à son décès à Arlay, rue Honoré Chapuis. Société d'émulation du Jura : membre résidant au chef-lieu de 1970 à son décès, trésorier..Françoise Marie Joséphine de Chivré voit le jour à Mornay dans l'Ain. Colette, Charlotte, Catherine, Isabelle, Gilles et Paul sont nés avant elle, et elle sera suivie de Elise. Elle se marie à Champagne-en-Valromey dans l'Ain, avec Hubert Georges Marie Fidèle Mottet de la Fontaine, fils de Jean et de Thérèse Coppinger. Ils ont 2 filles.
¤¤¤¤ Chantal Mottet de La Fontaine (1952 - après 2017), mère du dernier des Mottet de La Fontaine, Jean Olivier, Création artistique, arts plastiques. Il est l'auteur de Étude des comités de surveillance dans le district de Pontarlier, mémoire de maîtrise, sous dir. D. Pingué.
¤¤¤¤ Bénédicte Mottet de La Fontaine (1952 - après 2017).


¤¤¤ Monique Mottet de La Fontaine
¤¤¤ Janine Mottet de La Fontaine, célibataire, habite à Saint-Lothain et membre de la Société d'émulation du Jura en 1981.
¤¤¤ Marie José Mottet de La Fontaine se marie en 1928 avec François, fils de Jean Jacobé de Pringy de Goncourt (1899 - 1962) et Catherine Colas des Francs, (1899 - 1979). Ils ont trois filles : Claire, Brigitte, Véronique. Les Jacobé de Pringy de Goncourt descendent de Jean de Vouthon, frère d'Isabelle Romée de Vouthon, mère de Jeanne d'Arc. La famille Jacobé possédait en Champagne un grand nombre de seigneuries, qui sont pour la branche de Pringy-Goncourt : Pringy, Soulanges, Couvrot, la Noue, la Folie, les Landres, Goncourt, etc. Ces terres lui appartiennent encore en 1877.


¤ Sophie Mottet de La Fontaine (1829 - 1897) épouse le 15 mai 1854 à Pondichéry Pierre Jacques Elysée Maureau de la Barre.


¤ Gustave Mottet de La Fontaine (1832 - 1861) fait partie du 9th Madras NI, décédé à Secunderabad, le 23 mars 1861, selon un faire-part de décès.


¤ Lydia Mottet de La Fontaine (1834 - 1857) se marie le 28 juillet 1852, à Pondichéry, avec Marius Bayol

¤¤ Claire Bayol (°1853) se marie avec Alban de Kerpezdron. Leur fille, Marie, se marie avec un de ses cousins, fils d'Arthur Mottet de La Fontaine, le 17 avril 1901 à Dinan.

Article détaillé sur ce mariage


¤ René Mottet de La Fontaine (1844 - 1880)

¤¤ enfant avec une Indienne, qui est officier et marié avec une fille d'officiers.
¤¤¤ Elvin (Je pour les hindouistes) La Fontaine, Major of the Indian Army Medical Corps
¤¤¤¤ Air Chief Marshal Denis Anthony La Fontaine (1929 – 2011).


¤ Alfred Mottet de La Fontaine (18?? - 1???)


NOTES ET RÉFÉRENCES Modifier

.

  1. Annie Bouvier / Généalogie et Histoire du Dunkerquois / G.H.Dk
  2. Rambaud, Guy de, Pour l'amour du Dauphin, édition Anovi, p. 149 et Notes and Queries, Martim de Albuquerque, p. 326.
  3. Annuaire statistique des établissements français dans l'Inde, Pierre-Constant Sicé, p. 150.
  4. Annuaire statistique des établissements français dans l'Inde, Pierre-Constant Sicé, p. 151.
  5. Voyage dans l'Inde et dans le golfe Persique par l'Égypte et la mer Rouge. Partie 2, Fontanier, Victor (1796 - 1857), Paulin (Paris), 1844-1846.
  6. The Berkshire Archæological Journal, Volumes 41 à 44, Bradley & Son, 1937, p.132.
  7. Histoire généalogique de la maison de Lantivy, de ses alliances et des seigneuries qu'elle a possédées, Bretagne, Maine, Anjou et Languedoc, suivie des généalogies des maisons de l'Estourbeillon (Bretagne) et de Richemont de Richard'son (Écosse et France)..., par Théodore Courtaux et le Cte de Lantivy de Trédion, Courtaux, Théodore, Cabinet de l'Historiographe" (Paris). Date d'édition : 1899, p.260.
  8. Gustave CHAIX-d’EST-ANGE, Dictionnaire des familles anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle. Evreux, 1903-1929, 20 vol. in-8, tome : 14, B.n.F. : 8° Lm1. 164.
  9. Related information : L/AG/23/10/2 No.4476. Madras Army, b 25 Apr 1829, d 22 Sep 1897. Retired 1 Apr 1877.
  10. Luigi Odorici (1809 - 1882), Claremont-Weybridge, 1848-1866 : notes et souvenirs extraits de mon journal (2e édition), Peigné (Dinan) 1871.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.